SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  CHARMED dvd zone 1
"CHARMED dvd zone 1"
de

SAISONS 1 & 2

Producteur exécutif : Aaron Spelling (Starsky & Hutch, Drôles de Dames, Vegas, Friends, l’Amour du Risque, Dynastie, Hooker Melrose Place, etc... etc...)

Saison 1 : C’est l’année où tout commence ! Les sœurs Halliwell : Prudence « Prue » , Piper et Phoebe hérite de la maison de leur grand-mère, mais l’héritage ne se limite pas à une simple maison car il semblerait que leur grand-mère était une sorcière et.... Leur mère également... Alors ??? Que sont-elles ???

Lorsqu’elles dénichent dans le grenier le « book of shadows » elles apprennent qu’elles détiennent chacune un seul et unique pouvoir : Prue - la plus âgée et la plus forte des 3 - peut bouger les objets ; la timide Piper peut stopper le temps ; et l’extravagante Phoebe peut voir le futur. Individuellement, chacune est très forte mais c’est seulement lorsqu’elles sont réunies toutes les 3 que leur pouvoir est à son apogée et qu’elles seront capables de vaincre les démons de toute sorte et surtout de protéger les innocents ! C’est leur destinée les « charmed Ones » doivent combattre les forces du mal...

Dans cette première saison nous avons donc l’introduction des caractères, l’installation d’une histoire et d’une mythologie et.... cela fonctionne. On aime et on s’attache aux caractères principaux Il y a une parfaite harmonie entre les 3 sœurs et particulièrement entre Phoebe (Alyssa Milano) et Piper (Holly Marie Combs). Les seconds rôles sont bien au-dessus de la moyenne des séries de ce genre et dans chaque épisode les sœurs Halliwell, doivent survivre et faire face à un danger différent - démons ou warlocks habituellement - ce qui nous amène de nouveaux personnages plus intéressants les uns que les autres. Mais elles sont aussi confrontées à la vie de tous les jours et là, leurs pouvoirs ne font que compliquer les choses ce qui parfois donne lieu à des scènes très drôles

L’écriture est très bonne et jamais les dialogues ne deviennent absurdes et vous vous laissez sans problème emporter dans ce monde de fantaisie : On passe un bon moment et l’on ne s’ennuie pas un instant.

Dans la saison 2, un an s’est écoulé depuis que nos 3 « gentilles » sorcières ont découvert leurs pouvoirs et en invoquant « le pouvoir des trois » elles peuvent vaincre la plupart des démons existants... Mais elles ne pourront pas tranquillement fêter leur 1er anniversaire car dans le 1er épisode un démon leur vole le « book of shadows » : bien sur elles le vaincront et restaureront ce qui avait été anéanti.

Comme toutes les jeunes femmes de leur âge elles désirent être heureuses, avoir une certaine stabilité dans leur vie mais également découvrir l’amour ce qui est incroyablement difficile étant donné leur vocation et leur destin. Piper adore cuisiner et travaille comme « Chef » dans un grand restaurant elle est, de par ses qualités culinaires, le parfait choix pour préparer les potions qu’elles utiliseront pour vaincre les démons. Prue a trouvé un job dans une Compagnie d’Art et d’enchères qu’elle quittera au milieu de la saison quant à Phoebe, elle a décidé de retourner à l’Université pour obtenir ses diplômes ; Nous découvrirons le début d’une romance entre Piper et Léo (Brian Krause), le whitelighter des 3 sœurs : Léo est un Ange envoyé sur terre pour les protéger et les guider...

Dans cette seconde saison, elles restent rarement dans la maison de San Francisco et voyagent énormément -dans tous les sens du terme- allant dans le passé pour rencontrer leur mère et grand-mère, avant de faire venir leur arrière, arrière, arrière grande tante et se propulser elles-mêmes dans leur futur pour finalement revenir de nos jours et découvrir que leur mère avait aimé et avait été aimée par le whitelighter chargé de la protéger et qu’elle avait été assassinée par un démon aquatique qu’elles vont bien sûr détruire.

Cette seconde saison est encore plus attractive que la première avec son lot de moments très amusants mais aussi avec certains épisodes particulièrement dramatiques tel celui où nous voyons les 4 cavaliers de l’apocalypse apporter famine, guerre et ruine sur la terre.

Nos petites sorcières ont grandi, elles sont plus matures mais un extrême danger les menace : l’arrivée de « La Source », le démon des démon, bien décidé à les anéantir.....

Ce qui nous amène allégrement à la saison 3 à ne pas manquer bien sûr !

Andrée Cormier

Saison 1 et 2 NTSC zone 1
Catalogue numéro 05359
Paramount home vidéo
Format plein écran 1.33

Image : 4
Son : 3.4 / 4

Sous-titres anglais pour malentendants CC (closed captioned) mais inaccessible avec les systèmes français.

L’image : L’image est, au départ, très stylisée et complète parfaitement l’histoire. Attention : nous sommes ici dans le format 4/3 donc si vous avez un poste 16/9 les images seront extrêmement bien rendues mais on remarquera toutefois une saturation excessive des couleurs (c’est le cas sur l’épisode 2 du premier disque). L’image est composée de couleurs très désaturées pour les scènes intérieures avec les protagonistes et on trouve un aspect "normal" et naturel dans la plupart des scènes extérieures. A noter de superbes plans de San Francisco et le Golden Gate Bridge que l’on peut voir sous toutes les coutures. On remarquera, au fur et à mesure que l’on "avance" dans les épisodes, un changement de générique ou plutôt des modification de celui-ci nous montrant par des plans très brefs l’évolution de la série. Dans l’ensemble et en raison d’un haut débit vidéo, il y a très peu de contours et très peu de pixellisation (il faut vraiment les chercher) : Le résultat est donc une présentation très solide d’une très sympathique série télé.

Le son : Vous avez plusieurs manières d’apprécier la série en fonction de votre installation : "Charmed" est présentée ici en "Dolby Surround 2.0" ce qui signifie décodage sonore stéréo avec information pour enceintes arrières en mono.

- Si vous possédez un ampli vidéo "Dolby digital", sélectionnez le mode "Pro logic" normal.
- Si votre ampli est plus avancé avec fonction "Dolby digital/Pro logic 2" sélectionnez "Pro logic 2" pour un décodage 4.1 encore meilleur et qui vous permettra de décoder normalement les voix sur l’enceinte centrale avec même (et oui cela m’a moi-même surpris) un ".1" (caisson de basse) faible mais bel et bien présent.
- Vous pouvez également sélectionner "Pro logic music" pour un décodage plus axé sur la musique et vous entendrez les voix dans les enceintes gauche et droite avec toujours les arrières. Dans ce cas sélectionnez les premiers génériques et vous pourrez apprécier pleinement le "vrai" enregistrement de le chanson du générique, fantastique de dynamique sonore en "Dolby stéréo Surround".

Enfin, si vous possédez un simple ampli "stéréo" vous l’entendrez en simple stéréo, un peu dur et compressé mais bel et bien possible.

Ces aspects de décodage s’avère très agréable et appréciable car, par exemple, il est parfois difficile de bien entendre un film s’il se trouve uniquement sur une piste 5.1 et si l’on est simplement équipé en stéréo : On "loupe" toujours du dialogue d’ici delà.

* En Dolby pro logic : Beaucoup d’ambiances très discrètes qui font penser à un film 5.1 avec d’excellents décodages sur 5 enceintes. Nous sommes donc, ici, en présence d’un très bon mix. télé, parfois un petit peu faible en dynamique pour un tel décodage mais très agréable tout de même à écouter

* En stéréo Surround direct (pro logic 2) : Elimination du canal central, un peu bizarre sans les dialogues proprement installés mais proprement fantastique de dynamique et de précision. Ceci est la version la plus proche de la diffusion originale car la plupart des ménages "US" écoutent et voient la télé en simple stéréo avec enceintes arrières.

Quelle que soit la version que vous sélectionnez, "Charmed" s’avère posséder un mixage de haute qualité, on est très souvent plongé dans les sorcelleries en tous genres et l’on est vraiment dans l’ambiance. A noter parfois des baisses de mixages et de décibels sur la saison 2 où l’on perd 5 décibels sans raison apparente. On le sent particulièrement si on écoute le générique qui manque soudainement de dynamique.

Pour la saison 1, le packaging est d’un boîtier par disque alors que pour la saison 2 il est composé d’un boîtier plat renfermant 2 disques : ceci prend moins de place est beaucoup plus facile à ranger !

Amusez vous donc avec "Piper", "Prue" et "Phoebe et vous tomberez comme moi sous le charme.

Ne manquez pas non plus de regarder dans notre section "galerie de l’imaginaire" Vous y verrez les superbes figurines de la série.

Marc Sessego
correction Andrée Cormier



Retour au sommaire