SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  Batman begins - Edition Collector zone 2
"Batman begins - Edition Collector zone 2 "
de Christopher Nolan

Avec Christian Bale, Kathy Holmes, Michael Caine, Morgan Freeman, Rutger Hauer, Liam Neeson, Gary Oldman, Gillian Murphy
Warner Home Vidéo

On n’y croyait plus et pourtant la preuve est là : Batman a enfin un film digne du comics. Après les deux films de Tim Burton (dont un chef-d’œuvre, « Batman le défi ») et les deux « ovnis » signés Joel Schumacher (on préfèrera « Batman & Robin », le précédent donnant trop de maux de tête !), soit quatre films consacrés au justicier de Gotham City qui avaient oublié qu’il était le héros des films et non pas le faire-valoir de super méchants, ces films étant donc légitimement ceux de leurs réalisateurs ou presque (le premier « Batman » n’est pas le chouchou de Burton...), voici qu’arrive enfin le film qui remet les pendules à l’heure. Co-scénarisé par David S. Goyer alors en plein « Blade Trinity » (on a trouvé une des raisons de l’échec du film...) et le très doué Christopher Nolan (« Mémento » et surtout « Insomnia ») à qui Warner demanda après son thriller avec Pacino et Robin Williams ce qui lui ferait plaisir, il répondit qu’il avait entendu parler d’un nouveau « Batman », « Batman begins » tient toutes ses promesses : on u découvre la naissance du Bruce Wayne actuel, son long chemin pour se (re)découvrir, sa décision de faire régner la justice dans sa ville aidé par sa colossale fortune, ses appuis, ses ennemis, ses amours perdus, ses doutes, ses faiblesses, ses colères, tout y est. L’ensemble ne cédant jamais la place à une bouffonnerie comme celles de Joel Schumacher, mais plongeant définitivement plus dans l’album « Dark Knight » par sa noirceur parsemée de moments plus humains, optimistes. On a reproché à Nolan ses scènes d’action pas assez maitrisées, mais à la revoyure, l’ensemble se déguste avec un plaisir rarement rencontré jusqu’à présent dans un film consacré à Batman. Maintenant, un second disque consacré aux bonus permet de découvrir avec une navigation en bande dessinée (pas évidente par moments mais si originale qu’on pardonnera ce petit défaut !) l’essentiel de la mise en chantier du film, de sa gestation à sa concrétisation, en passant par la dissection des effets spéciaux, du choix des acteurs (excellent d’ailleurs, Nolan expliquant qu’il a appliqué la même recette que pour le « Superman » de Richard Donner à savoir prendre des pointures pour chaque rôle marquant et force est d’admettre que les choix sont tous parfaits, tout simplement !), les diverses phases du scénario, etc... Par contre, aucun commentaire audio n’est présent. Est-ce un drame ? Non, car déjà peu les écoutent, ensuite vu tout ce qu’on apprend dans l’ensemble des bonus, bien des choses sont dévoilées, expliquées, regrettées à demi-mots, etc... Enfin, pour clore cette chronique, un mot sur Christina Bale, parfait en Bruce Wayne, et réellement psychopathe quand il revêt son costume de Batman. Beaucoup lui reprochèrent de ne pas « exister » à partir de ce moment-là alors qu’en fait, il devient purement Batman, justicier masqué aux limites de la folie, qui peut avoir perdu une bonne part d’humanité. De plus, quand on découvre l’implication de l’acteur dans ce rôle, on peut que saluer la performance. Chapeau bas, Mr Bale, vous êtes le meilleur Batman jamais vu au cinéma. Alors, si vous avez raté « Batma begins » en salles, volontairement ou non, corrigez vite cette énorme faute de goût, ce serait vraiment trop bête de passer à coté du troisième meilleur blockbuster de l’an passé après « King-Kong » et « La guerre des mondes ». Tout simplement.

Note : 10/10 DVD : 10/10 (copie magnifique, format d’origine 2.35 anamorphique 16/9ème)
Bonus : disque 2 : reportages sur la genèse du film, la construction de Gotham City, le look de Batman, la transformation de Christian Bale, les effets spéciaux, etc... .
St. THIELLEMENT



Retour au sommaire