SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Le maitre magicien Negima 2

"Le maitre magicien Negima 2" de Ken Akamatsu

8/10

- Voyons voir ce qui m’attend ! Quoi ?!

Negi, le jeune sorcier anglais à lunettes, vient d’être averti de la dernière épreuve pour sa titularisation. Qu’elle sera l’épreuvve ? 200 combats magiques ? Affronter un dragon ?
Pire : son épreuve consistera à éviter pour la classe 2-A la dernière place aux examens de fins de trimestre... Bon, vous êtes sur qu’il n’y avait plus de dragon de disponible ?
En effet le niveau de compétence de la 2-A est des plus déplorable. Pire, elle compte en son sein l’équipe des Baka Rangers, d’après baka (en japonais : stupide) et rangers (en référence aux Powers Rangers) : les cinq jeunes filles les moins douées pour les études de toute l’école. Leurs rangs comportent :
- Force Rouge : Asuna la leader
- Force Rose : Makie la gymnaste
- Force Jaune : Kû-Fei experte en arts martiaux
- Force Bleue Kaede la ninja
- Force Noire : Yue l’exploratrice de bibliothèque
Mais rien n’est perdu. Les Baka Rangers se rendent sur l’île-bibliothèque à la recherche du livre-magique qui rend intelligent, en un lieu d’où personne n’est revenu vivant (le golem doit y être pour quelque chose). C’est le début de l’exploration épique, de la quête du savoir et de la perte des vêtements.
Outre les gags et les références avec l’autre sorcier anglais à lunettes, on observe une bonne maîtrise graphique des décors.
Courage Negi, courage Baka Rangers, l’enseignement et l’éducation sont des taches aussi délicates que périlleuses.

Damien Dhondt

Auteur : Ken Akamatsu _ Negima 2_ Pika (décembre 2005) _ Réédition, poche, sens de lecture japonais, 200p. dont 8 couleurs, 6,95 euros



Retour au sommaire