SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Barbara 1

"Barbara 1 " de Ozamu Tezuka

8/10

- C’est une ivrogne, flemmarde, négligée, culottée en diable...je-m’en-foutiste, capricieuse, touche-à-tout, un grain dans le cerveau, n’est-ce pas ?
- Savez vous qui elle est, en réalité ?

Yôsuke Mikura le célèbre écrivain croise la route d’une hippie-clocharde. Le fait qu’elle déverse des citations littéraires attire son attention. Elle est ivre, d’une saleté repoussante : il l’enmène chez lui. Pour certaines activités physiques que je ne nommerais pas ? Absolument pas ! Curieusement cela ne lui vient pas à l’esprit. Elle accède au statut de secrétaire officielle et de boulet attitré. D’une vulgarité affichée, d’une connaissance littéraire encyclopédique, volant de l’alccol à chaque fois que c’est possible et d’une impudeur légendaire, elle s’incruste.
Mais Yôsuke a d’autres préoccupations. Remarquant une ravissante employée dans un grand magasin il cherche à la contacter, mais renseignement pris on lui affirme qu’il n’y a pas de rayon à cet endroit. Rendant visite à une admiratrice qui lui a envoyé une lettre il y a une semaine, il append qu’elle est morte il y a 6 mois. Entre le devin qui lui annonce qu’il ne doit pas tuer le personnage de son roman s’il ne veut pas subir le même sort et son sosie qui devient meilleur que lui, les problèmes de l’écrivain s’accumulent.
Pour le meilleur et le pour pire Barbara intervient. Ange ou démon ? Un de ses collègues africain lui propose une autre explication. Il a découvert sa véritable nature, à l’époque où elle vivait auprès de lui sous un autre nom. La ressemblance est-elle frappante ? Pas vraiment, car à cette époque elle était africaine. Et Barbara...ne l’est pas, ou plutôt ne l’est plus.
Pour traiter de la création artistique Ozamu Tezuka s’est inspiré de l’opéra de Jacques Offenbach : Les Contes d’Hoffmann (1881). En laissant un doute sur la réalité il rappelle son manga "Le Cratère" (Tonkam).

Damien Dhondt

Auteur : Ozamu Tezuka _ Barbara 1 _ Traduction : Jacques Lalloz, Adaptation : Patrick Honnoré _ Delcourt (mai 2005) _ Inédit, poche, noir & blanc, sens de lecture japonais, 210p. 7,95 euros



Retour au sommaire