SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  G - L -  Les Ères de Wethrïn : T.1 - Le Nom maudit



"Les Ères de Wethrïn : T.1 - Le Nom maudit "
de
Laurent Genefort

Editeur :
Octobre
 

"Les Ères de Wethrïn : T.1 - Le Nom maudit "
de Laurent Genefort



9/10

Laurent Genefort a été un des premiers romanciers à aller explorer le fonds imaginaire du Moyen-Orient pour bâtir une fantasy qui se démarque de celle habituellement proposée. Il a été rejoint, depuis, par nombre d’auteurs, émoussant quelque peu l’intérêt de la nouveauté et de la découverte. Cependant, en créateur d’univers, il a su préserver, avec le monde de Wethrïn, un cadre original et suffisamment d’ouverture pour une large exploration.
Alaet, le héros des romans de fantasy, est un voleur de grand chemin que Laurent Genefort promène sur le continent, au gré des turpitudes où il le place. Selon les histoires et le public auquel elles sont destinées, le héros passe de l’adolescence à l’âge adulte. Mais, il reste toujours aussi attachant.

Sept magiciens, parmi les légions qui œuvrent sur le continent, ont perçu l’approche de la fin de la quatrième Ère. Réunis en Huluth, ils ont exploré le Chaos et trouvé un écheveau, une tresse de cinq destins individuels, capable de changer le cours des événements. L’un des sorciers a isolé l’élue dès sa naissance et l’a préparée à accomplir sa mission. Or, Six Obscurs ont formé l’Huluth noir pour que s’accomplisse ce qui est écrit. Ils la font tuer, alors qu’elle seule connaissait le nom d’un autre élu.
Demetrien, un marchand d’épices ambulant, est aussi peu préparé à son rôle que Sokoura la sorcière. Pourtant, ces deux là réunis se mettent en route pour retrouver, selon les signes qu’ils ont bien du mal à déchiffrer, les autres élus. Leur route croise celles d’un trolque et d’Alaet, le voleur. Après des heurts et beaucoup d’hésitations de la part du voyou, les quatre s’engagent dans une quête pour trouver le nom de la race qui disparaîtra lors de l’avènement de la cinquième Ère. Mais les Six Obscurs veillent et disposent d’une telle puissance... De plus, Menatorn le sorcier mobilise contre eux, pour se protéger, un Gaïbkanjar, une créature des Cavernes Froides, un djinn quasiment indestructible.

Laurent Genefort a acquis sa renommée de romancier de talent avec des space opera ouvrant des perspectives éblouissantes à la grandeur de l’univers, mais basés cependant sur une connaissance scientifique rigoureuse.
Même si la fantasy offre plus de liberté imaginative, moins de rigueur pour une cohérence des composantes de l’intrigue, l’auteur a une approche du genre qui relève de la même démarche intellectuelle. Laurent Genefort conserve donc un côté réaliste à sa fiction Ainsi, la conception du cadre de son action est plus affinée et donne le sentiment que cette magie est presque réelle, palpable, plus acceptable.
L’imagination de l’auteur n’est jamais mise en défaut. Il possède l’art de présenter les actions, les coups de théâtres, même les plus classiques, en les transformant, les rajeunissant, en en ravivant l’intérêt.
On retrouve, au fil du récit, des annotations, des remarques sur nombre de sujets ayant trait, soit à la vie quotidienne, soit aux travers et dysfonctionnements de nos sociétés. Cependant, il propose des idées forces sur le destin individuel et l’intérêt collectif, la solidarité et la responsabilité individuelle. À travers ses personnages, il fait passer le refus de la facilité, comme de reporter sur les autres ou sur une entité immatérielle (la société !) la responsabilité de sa propre situation.
On ne peut que regretter qu’un tel talent ne soit pas mieux mis en valeur. Mesdames et messieurs les éditeurs, pourquoi céder, vous aussi, à la facilité des traductions, alors que vous avez, à portée de main de tels potentiels !

Serge Perraud

Les Ères de Wethrïn : T.1 - Le Nom maudit, Laurent Genefort, Éditions Octobre coll. Croix des fées, septembre 2005, 346 pages, 19 €






Retour au sommaire