SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Le Sabre du démon 1-4

"Le Sabre du démon 1-4 " de Park Dong Hyun & Yu Jung Ju

7/10

"Je suis mort une fois. Même si j’ai perdu la vie bêtement sans rien pouvoir faire. Je me suis rendu compte que ma mort était ridicule."

Musang, expert en arts martiaux, cherche à découvrir qui est responsable de la mort de son père. Sa route croise celle de Cheonak, fils d’une honorable famille qui cherche à apporter la justice.
Simple et manichéen, mais parmi les ennemis désignés on trouve Beaklang la femme-corbeau, fille d’un assassin et donc considérée comme ennemie. Les jugements semblent devoir être nuancés. Le scénario révèle peu à peu les véritables motivations des protagonistes et Cheonak s’avère être un manipulateur des plus compétents, n’ayant pour objectif que ses ambitions personnelles. Accédant au pouvoir il fait exécuter Musang. Tout est-il terminé ? Non, car Musang ressuscite alors que l’héritière du trône devient un enjeu du pouvoir.
Dans la grande tradition des films de sabre asiatique, le réalisme n’est qu’une vague notion. Les combattants s’affranchissent de la gravité et courent sur l’eau, quant aux arts martiaux ils relèvent plus de la magie que de la technique.
Outre le récit d’aventure dans ce qui semble être la Chine médiévale (la mention "fils du ciel" désigne l’Empereur de Chine) ce manhwa se livre à une réflexion sur la manipulation. Il n’y a que quelques personnalités, la masse n’étant pas douée pour la réflexion se contente de croire ce qui est annoncé et de suivre le meneur.

Damien Dhondt

Scénario : Park Dong Hyun, Dessin : Yu Jung Ju _ Le sabre du démon 1-4 _Traduction : Kang Miran & Herole Nicolas _Tokebi (janvier à juillet 2005) _ Inédit, poche, noir & blanc, 176p. 6,95 euro



Retour au sommaire