SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  M - R -  Profit
"Profit "
de John McNamara & David Greenwalt

L’intégrale de la série TV
Avec Adrian Pasdar, Liza Zane, Lisa Blount, Keith Szarabajka
Free Dolphin Vidéo

Si vous ne connaissez pas « Profit », alors dépêchez-vous de découvrir une des plus incroyables séries TV jamais faites ! Comme le dit l’un des 2 créateurs dans les bonus : « Imaginez un troupeau de dauphins ; un jour, un nouveau dauphin arrive mais c’est aussi un requin impitoyable. Les autres ne se méfient pas, mais ils se sont bouffés un par un. Ce requin, c’est Profit ! ». Ou plutôt, Jim Profit (Adrian Pasdar, impérial, le rôle de sa vie !), jeune cadre nouvellement embauché dans une des plus grosses sociétés du monde. Mais Profit cache énormément de traumatisants secrets, liés à son enfance, et à cette société qui l’emploie. Quand il rentre chez lui, Profit déambule nu comme un ver en planifiant ses coups bas pour évincer les indésirables, puis il va se coucher dans un carton, comme il a été habitué tout au long de son enfance. Jim Profit est un psychopathe, mais aussi une victime, un enfant sans enfance qui poursuit un but, un rêve, mais lequel ?...
Dès le premier épisode où Profit se fait embrasser fougueusement par une belle blonde qu’il repousse en disant « Bonjour maman ! », « Profit » savait qu’il n’irait pas bien loin. Qu’importe, les 8 épisodes présents ici rendent hommage à une des séries cultes les plus fascinantes jamais faites. Déjà par son personnage principal complètement hanté par cette société et son enfance, sorte de Kaiser Soze (soit Kevin Spacey dans « Usual suspects ») du milieu des affaires, un univers où on tue en souriant, on interne ses amis, on poignarde dans le dos et on cauchemarde dès qu’on rentre chez soi ! Ensuite, par une réalisation en osmose avec le texte : plans étranges, peu orthodoxes, photographie froide, bref tout ce qui fait une ambiance qui sied parfaitement au climax instauré tout au long de ces 8 épisodes. Si le succès ne vint jamais, le support DVD donne après la VHS une autre chance et un nouveau succès à ce polar noir, tendance horreur, que complètent deux reportages dont un passionnant sur la genèse de « Profit ». En plus, l’avantage de « Profit » est qu’il ne dura qu’une saison, on peut donc se dire qu’il y a vraiment un début et une fin et quelque part, dans une série TV, ça fait du bien de na pas aller trop loin. A ranger sur la même étagère que les classiques de la TV comme « Chapeau melon & bottes de cuir », « La caravane de l’ étrange », « X-files », « Millenium », etc... Le meilleur de la télévision quoi !

Stéphane Thiellement

Note : 10/10 DVD : 9/10 (copie excellente, format d’origine 1.33 image 4/3)
Bonus (vostf) : 2 documentaires : « Greed kills » (67 mn) ; Spécial Profit (23 mn)



Retour au sommaire