SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Le Petit Monde T.1 - Vamos, vamos ! -

"Le Petit Monde T.1 - Vamos, vamos ! - " de J.-D. Morvan et Toru Tereda

9,5/10

Kumino, une des filles de Yoshihiro, l’ambassadeur, achète en cachette dans les wc de son école, Le Petit Monde, un logiciel pirate à passer sur sa Dreamweaver. Comme tous les nantis, elle est fascinée par la misère du bidonville situé en contrebas. Dans le Petit Monde justement, vit ou plutôt survit Piedra. Il est poursuivi par un gang dont le chef veut venger la mort de son plus fidèle lieutenant, mort provoquée par Piedra. Capturé, il est emmené par la bande. Pendant le transport, sur l’autoroute qui sépare les deux villes, il réussit à s’évader et se cache sous la voiture du père de Kumino, qui rentre chez lui. La rencontre virtuelle, car Piedra est aussi la vedette du logiciel, deviendra-t-elle réelle ?

La première collaboration de J.-D. Morvan avec un dessinateur Japonais, se révèle une réussite. Le côté tonique, dynamique des intrigues concoctées par l’auteur, déjà bien mises en valeur par Munuera dans Spirou, est ici renforcé par une pleine vision du mouvement et de l’esprit manga.
Il semble que, pour le scénariste, ce soit l’aboutissement d’un rêve, d’une quête de sa part, car depuis son entrée dans la profession, celui-ci a été influencé par des courants japonisants. Cet attrait a été sans doute mal traduit par la méconnaissance de cette culture des dessinateurs européens avec qui il a travaillé. (Normal !)
Dans nombre des séries qu’il anime, comme Al togo, Spirou et particulièrement dans Sillage, Morvan glisse des références à l’univers et à la culture manga. Il s’approprie, combine et restitue à sa façon, des éléments de grandes séries comme Akira, Gost in the schell... Cette fois-ci, alors que son scénario est totalement immergé dans les références manga, ne va-t-il pas glisser des allusions à la BD européenne, à l’Ecole Belge ?
Toru Tereda, qui vient de l’illustration, se lance dans la BD. Son trait précis, sa dynamique de mouvements, son art de présenter des perspectives surprenantes, fait émerger une nouvelle école. Ne va-t-on pas vers la fusion de deux cultures, vers une synthèse de présentation et de réalisation des planches ?
Les auteurs inventent un monde hybride. Bien que manifestement l’action se déroule en Extrême-Orient, avec des natifs du cru, ceux-ci ne sont pas véritablement typés, n’ont pas un caractère asiatique marqué.
Pour l’instant, le personnage le plus « craquant » est cette sorte de fée Clochette, avec les travers de Jimini Criquet, dont la silhouette est reproduite sur un sac plastique, sac pour lequel Piedra brave tous les dangers afin de ne pas le perdre. De plus, celle-ci n’est visible qu’après injection d’un produit, qu’il reste à connaître. Un cahier d’études complète ce premier tome de quatre-vingts pages.
Cet album, au titre hispanisant, est à découvrir. On assiste à une mutation, une fracture, au début d’une nouvelle ère en BD.

Serge Perraud

Le Petit Monde T.1 - Vamos, vamos ! sénario de J.-D. Morvan, dessin et couleurs de Toru Tereda, Dargaud, octobre 2005, 80 pages, 12,50 €



Retour au sommaire