SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No106
106
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  Ab normal beauty
"Ab normal beauty"
de Oxide Pang

Avec Race Wong, Rosanne Wong, Anson Leun
Pathé Vidéo

Un des meilleurs titres de la troisième vague d’Asian Star, la collection vouée au cinéma asiatique créée par Jean-pierre Dionnet, dont vous pouvez découvrir l’interview sur le site de SF MAG. Petit retour d’ailleurs sur cette collection : lancée il y a quelques mois, elle a le mérite de faire découvrir le meilleur du cinéma asiatique et le moins bon aussi, ne le cachons pas. Mais dans les deux cas, une chose est sûre : l’amateur, le fan et le collectionneur y trouveront leur bonheur. Souvent nanti de très bonnes copies, pas avare en suppléments voir carrément très riche suivant la notoriété du film, trois vagues de films ont pour l’instant été lancées. Chose curieuse : chaque vague comprend au moins un excellent film sur l’ensemble qui va du moyen au pas bon (on n’a jamais encore trouvé de navet total) ; Ainsi, sur la vague 1, il faut avoir « Victim » de Ringo Lam, polar mâtiné de surnaturel, très noir, violent, un des meilleurs films de son auteur à qui on doit les deux derniers excellents films avec Van Damme à savoir « Replicant » et surtout « In hell ». En même temps, il y avait un autre Lam, plus vieux, sur le terrorisme qui n’est pas indispensable. Dans la vague 2, il faut avoir « Bad boy » de Kim Ki-Duk, drame urbain violent sur un proxénète kidnappant une jeune fille, la prostituant tout en la protégeant car l’amour s’en mêle. Un rythme lent, mais une intrigue riche, magnifiquement écrite et certainement l meilleur film d’un cinéaste coréen dont les autres œuvres sorties en salles sont bien moins fortes que celle-ci. Enfin, la troisième vague avec en gros morceau le puissant « Breaking news » de Johnnie To, le blockbuster coréen « Shiri » (qui date un peu aujourd’hui, quand même, hein...) et ce « Ab normal beauty » d’un des frères Pang, les auteurs des très surestimés « The eye », leur titre de gloire. Sélectionné à Gerardmer 2005, « Ab-normal beauty » est une œuvre fascinante tout en étant dérangeante, agaçante, innovante, et (trop) esthétisante. Pour certains. Pour d’autres, « Ab-normal beauty » est un voyage inédit et passionnant dans la psychologie de personnes attirées par la mort. Photographe amateur, Jiney est témoin un jour d’un accident mortel dont elle saisit les instants les plus durs avec son appareil photo. Et elle découvre alors ce qui manquait à ses photos, l’âme dont était dépourvu chacun de ses précédents clichés. ‘est alors que des morts violentes surgissent autour d’elle au point de lui faire douter de sa santé mentale.
Certes, tout le film recherche à tout prix un esthétique en parfaite adéquation avec le sujet du film. C’est le principal défaut relevé par les détracteurs de ce film d’horreur moderne et stylisé, plus riche scénaristiquement qu’on ne le pense, et qui ne laisse pas indifférent la dernière image vue. Le découvrir peut être une expérience inédite ou un vrai cauchemar suivant qu’on aime ou non mais une chose est certaine : c’est de loin le meilleur film signé d’un des jumeaux Pang. L’édition DVD recèle des suppléments modestes mais intéressants, le meilleur étant les scènes coupées et commentées (et sous-titrées) par le réalisateur. Un ensemble formant un plus pour visiter encore plus en profondeur le monde si spécial d’ »Ab normal beauty ».

Note : 8/10 DVD : 7/10 (copie excellente, format d’origine 1.85 image 16/9ème)
Bonus : cinq cartes Collector représentant des photos du film ; making-of ; filmographies ; bande-annonce ; scènes coupées commentées par le réalisateur.

Stéphane THIELLEMENT



Retour au sommaire