SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Travis 7 : La Tarentule

"Travis 7 : La Tarentule" de Quet, Duval, Schelle & Rosa

9/10

J’étais un homme pondéré. j’avais des amis, des projets, quelques vices...rien d’extraordinaires...Et puis on m’a tout pris...Alors je suis devenu une bête sauvage !

La Tarentule, gigantesque véhicule de démolition automatisé, doit faire sa démonstration en rasant le Hameau des Chênes peuplé de squatters. Mais par une coïncidence des plus surprenantes l’entreprise Vitruria qui s’en prend à ce petit hameau français où se trouve par le plus grand des hasards Travis (1), se heurte en même temps à Vlad Nyrki au coeur d’Istambul (2) Les deux héros se retrouvent, essayant de déterminer la nature du piège à l’intérieur du piège.
Cet album est l’occasion de la révélation du passé de Travis, mais aussi de ses activités secrètes au sein de l’organisation mise en place par Pierre Levallois (3). Accessoirement nous apprenons le rôle de Travis dans l’épisode Samuel Earp. L’action se déroule début juin 2053 et 40 jours plus tard Carmen Mc Callum capturera Samuel Earp pour le compte de l’ONU (4).
Il s’agit également du conflit entre deux époques. Le dessin nous offre des contrastes entre la haute-technologie du milieu du XXI° siècle et le décor de la fin du XX° s. (le hameau délabré et le décor de la demeure de Levallois), alors que le scénario nous révèle la lutte de l’ombre entre la puissance des multinationales et des démocrates nostalgiques du parlement européen. A l’époque des communications par internet dans un monde virtuel ou avec une représentation holographique de l’interlocuteur, Pierre Levallois dans une tentative désespérée pour rétablir la situation utilise un téléphone obsolète pour passer un coup de fil à l’Elysée, une institution qui est peut-être aussi dépassée que l’idéalisme de l’organisation de Levallois.
Après dix ans et sept tomes cet album clos le deuxième cycle en redéfinissant le statut des héros survivants et en nous démontrant que l’ennemi le plus nuisible est celui qu’on ne voit pas.

(1) cf. Travis 6.1 : Le hameau des chênes
(2) cf. Travis 6.2 : Topkadi.
(3) cf. Travis 5 : Cybernation
(4) cf. Carmen Mc Callum tome 4 (Samuel Earp) & 5 (Deux Ex Machina)

Damien Dhondt

Scénario : Fred Duval, Dessin : Christophe Quet, Couleurs : Pierre Schelle & Stéphane Rosa _ Travis, tome 7 : La Tarentule _ Delcourt, coll. Néopolis (octobre 2005)_ Inédit, grand format, couleurs, 46p. 13 euros



Retour au sommaire