SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Sam Lawry 3 : Il était onze heures et quart, Sam

"Sam Lawry 3 : Il était onze heures et quart, Sam " de Chetville & Richez

8/10

- Si l’agence est laminée, dans tous les cas, le Président Ford est cuit !

1972 : A la mort de J. Edgar Hoower, ses dossiers disparaissent.
1975 : La violence du Vietnam n’est plus qu’un souvenir pour Sam Lawry. Il exerce à présent le métier de chauffeur de taxi, duquel il a enlevé tous les retroviseurs afin de ne pas voir la mort prochaine de ses clients.
Parallèlement une commission menée par un sénateur ambitieux vise à la suppression de la C.I.A. Celle-ci réagit en faisant venir aux Etats-Unis le moyen de pression idéal : son fils illégitime né de l’union avec...une commissaire politique chinoise. Aussitôt la lutte de l’ombre commence entre la C.I.A. et les agents du sénateur.
Ceci ne concerne pas Sam Lawry qui est sur le point de subir une opération visant à faire disparaître ses visions prophétiques. Mais au dernier moment il révèle à un passant sa mort prochaine. Il s’agissait d’un agent de la C.I.A. et la violence du monde politique surgit dans sa vie.
La narration alterne les évènements de la vie de Sam Lawry et ceux de la machination politique jusqu’à ce qu’ils se rejoignent. Une astuce du scénario a consisté à faire comprendre au lecteur comment les archives d’Hoover ont été retrouvées.

Damien Dhondt

Scénario : Hervé Richez, Dessins : Chetville, Couleurs : Coralie Vallageas _ Sam Lawry 3 : Il était onze heures et quart, Sam... _ Bamboo, collection Grand Angle (novembre 2005) _ Inédit, grand format, couleurs, 48p. 12,50 euros



Retour au sommaire