SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  London 2 (Le carnet volé)

"London 2 (Le carnet volé) " de Rodolphe & Wens

7/10

Ptah, Grand Maître d’une secte, est porté sur le brandy et la fréquentation des prostituées. Dans Whitechapel, une de celles-ci lui dérobe un carnet et des pièces d’or. Il retourne sur les lieux dès le lendemain pour apprendre qu’elle a été assassinée par l’Eventreur et que ses maigres possessions ont disparu.
Mort London, intendant du domaine des Trélawny, enquête sur de mystérieuses allées et venues dans le château avec Victoria, une jeune employée. Cependant, il doit distraire lady Paule, que sir Charles, son mari, néglige.
Peu à peu, Mort avance. Il découvre une chambre secrète où se terre un mystérieux individu. Il cherche des informations sur sir Georges, le frère jumeau de Charles, tué au combat en Afrique et dont personne ne souhaite parler. À Londres, les épouvantables crimes ont repris. Scotland Yard arrive au domaine...

Rodolphe s’inspire de points de repères marquant les vingt dernières années du XIX è siècle et trouve des liens entre Bram Stocker, directeur de théâtre, futur auteur de Dracula et Jack l’Eventreur.
Mais cette Xième version et vision de l’Eventreur n’apporte rien de plus au mythe. Le scénario, qui comprend, cependant, quelques pages intéressantes tire en longueur. On a connu Rodolphe plus inspiré, plus habité par son sujet. Mort, son héros est peu consistant. Si le premier tome était riche d’espérances, ce second déçoit quelque peu. Il reste beaucoup à découvrir, certes, car nombre de questions restent encore sans réponse. Mais il faudrait que le tempo des actions s’accélère. Huit pages sur un monte-en-l’air qui fouille le château, cela fait beaucoup.
Le dessin de Wens mérite une attention particulière, car sous un aspect un peu sommaire, au premier regard, parfois relâché, il réserve quelques bonnes surprises dans le traitement des ombres et des couleurs de nuit. Un jeune auteur à suivre.

Serge Perraud

7/10

- Bon sang ! Il revient !!

Le manoir des Trelawny où travaille Mort London reçoit la visite de deux policiers sur les traces de Jack l’Eventreur, mais aussi deux cambrioleurs au service du maître d’une société secrète. Pendant ce temps Mort poursuit son enquête personnelle : à savoir pourquoi la demeure des Trelawny n’a pas le même nombre de fenêtres vu de l’intérieur ou de l’extérieur et sur l’identité de ce mystérieux personnage qui quitte subrepticement le domaine.
Paradoxalement dans cette atmosphère où plane l’occulte Rodolphe (1) trouve une explication rationelle au mystère de Jack l’Eventreur, tandis que le dessinateur, donnant une large place à la nuit et au brouillard, trompe les protagonistes et peut-être le lecteur.
En effet l’explication qui nous est proposée n’est peut-être pas la bonne.

(1) Arlequin, Les 4 morts de Betty Page (Joker Editions), Cliff Burton, Comanche, Kenya, Mary la Noire, L’Autre monde, Le Blaireau, Trent, La Voix des anges (Dargaud), Frontière, Mister George (Lombard), Angie (Casterman), Les Abîmes du temps, Commissaire Raffini, La Maison-dieu (Albin Michel), Les Echaudeurs des ténèbres, Das Reich (Soleil), Gothic (Delcourt), Les Teutoniques (Hors-Collection), Tai-dor (Vents d’Ouest)
(2) Castor Joseph, Robert le diable (Mosquito), Carland Cross (Soleil)

Damien Dhondt

Scénario : Rodolphe, Dessin : Wens _ London, tome 2 : Le carnet volé _ Glénat (novembre 2005)_ Inédit, grand format, couleurs, 48p. 12 euros



Retour au sommaire