SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Cinéma bis et culte -  Carnosaur 3

"Carnosaur 3" de Jonathan Winfrey


 

Titre : Carnosaur 3 : Primal Species
Réal : Jonathan Winfrey
Avec : Scott Valentine
Jane Gunn
Morgan Englund
Rick Dean

Durée : 75 minutes
Origine : USA
Année : 1996
Genre : Monster Bis
Editeur : Bach Films

VERDICT : 4 / 6

Résumé :

Une bande de terroristes attaquent un convoi militaire censé transporter de l’uranium. Mais la cargaison est en fait bien différente : 3 Carnosaurs, des dinosaures mutants génétiquement modifiés et intelligents. La menace s’amplifie et un commando des forces spéciales est dépêché pour l’éradiquer.

Critique :

Lancé dans le sillage de Jurassic Park en adaptant un roman antérieur pour éviter les procès, Carnosaur s’est rapidement imposé comme une des franchises phares de Roger Corman.
Après Carnosaur d’Adam Simon (1992) et Espèce Mutante de Louis Murneau (1994), ce troisième épisode d’une tétralogie conclue par le piètre Raptor offre au spectateur ce qu’il attend : des séquences d’attaque nombreuses et sanglantes.
Le cinéaste connaît manifestement ses classiques et il s’applique à recréer le climat d’Aliens. Les militaires errent donc dans des entrepôts déserts, l’œil rivé sur leur détecteur de mouvement, tandis que les créatures frappent sans pitié.
Entre les passages d’action, le film use des habituelles ficelles comme la camaraderie virile et le personnage de la fille soldat décidée à montrer qu’elle aussi elle en a. Des couilles. Du pur cliché, donc, mais pas désagréable.
Les dialogues sont quelconques mais on remarque néanmoins une ou deux répliques rigolotes ("On n’est pas en démocratie, on a reçu des ordres" ou encore "Bienvenue dans le parti de l’extermination") sans oublier une erreur de sous-titrages qui transforme un "lizard on steroïd" en un "lézard astéroïde" assez incongru.
Même si les effets des créatures sont sommaires et sentent le latex, même si la maquette du cargo fait peine à voir, Jonathan Winfrey soigne le produit et ne se fiche pas de son spectateur. Les raptors foncent régulièrement vers leurs proies avant de les tailler en pièce dans de belles éclaboussures écarlates. On n’en demande pas plus, d’autant que le rythme est soutenu et l’action correctement menée eu égard au peu de moyens investis.
Généreux, court (à peine 75 minutes) et bien sanglant, le métrage constitue un honnête divertissement malgré un budget misérable. Sympa.

Bonus : VF 5.1. / VO dolby sous titrée, chapitrage et documentaire sur la restauration numérique (le même que l’on trouve sur tous les titres de l’éditeur), interview de Roger Corman.

SI VOUS AVEZ AIME CE FILM, ESSAYEZ EGALEMENT :

-  Pterodactyles

-  Jurassic Park 3

-  Python

Pizzoferrato Fred (2005)

DVD disponbible chez Bach Films (cliquez sur le nom)

Bach Films


Retour au sommaire des films bis et culte