SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  G - L -  Serial killers - Les nouveaux monstres



"Serial killers - Les nouveaux monstres "
de
Etienne Jallieu

Editeur :
Editions Scènes de Crimes (Suisse)
 

"Serial killers - Les nouveaux monstres "
de Etienne Jallieu



(juin 2005)

Genre : Criminologie

Collection : Scènes de Crimes N°6

Etienne Jallieu (qui n’est autre que Stéphane Bourgoin) vient de signer un livre sur les nouveaux monstres. Il définie ces monstres comme des tueurs en série. Si son style est toujours aussi plaisant à lire, son sujet l’est beaucoup moins, mais on s’en doutait. L’éditeur souhaite faire plus dans le sensationnel que le retenu et c’est à chacun de ne pas se laisser aller à trop de voyeurisme. Le plus est la publication par E. Jallieu des transcriptions des interrogatoires de certains des criminels. Mais c’est aussi de nous faire vivre par le biais de Micki Pistorius l’arrestation de l’étrangleur du Cap, ses aveux et les sentiments de cette femme hors du commun. Autre surprise, le narrateur retrace, pour les besoins de le reconstitution du boucher de Cleveland, la création des Incorruptibles à Chicago par Eliott Ness, ainsi que son parcours, pas si parfait, jusqu’à sa mort.

Dernier plus, l’auteur choisi de parler de deux femmes serial killers aux bilans édifiants. Belle Gunness est effrayante, et malgré toutes la cruauté contenue dans l’ouvrage, c’est de elle dont on se souvient le plus.

Néanmoins, on en vient à penser que si Stéphane Bourgoin a pris un pseudonyme c’est par souci de dissociation d’avec son oeuvre coutumière. Le livre contient des répétitions étonnantes (les faits narrer par l’auteur et la transcription des interrogatoires sont pratiquement identiques sur plusieurs pages) et semble vouloir coller plus à l’esprit de la collection. Cela reste captivant et lève le voile sur des événements peu commentés.

Le format à mi-chemin entre le poche et le grand format est agréable et pratique., plus d’une dizaine de pages sont réservées pour des photos, quelques fois difficile à regarder, il faut le savoir. Déjà édité, dans la même collection, par l’auteur Scènes de crimes : les crimes cannibales.

Prix : 9,98 € - 245 pages
Note : 7/10

Valérie Revelut






Retour au sommaire