SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  G - L -  Ils sont parmi nous (They are among us)
"Ils sont parmi nous (They are among us)"
de Jeffrey Obrow


Avec Alison Eastwood, Michael DiLallo, Bruce Boxleitner
Free Dolphin Vidéo

La première raison qui fait qu’on puisse s’intéresser à ce petit inédit vient de son réalisateur. Dans les années 80, Jeffrey Obrow alors associé à Stephen Carpenter avait signé quelques bonnes séries B horrifiques qui démarrèrent avec « Pranks », un slasher pas plus mauvais qu’un autre sans pour autant se hisser au niveau des références du genre (ben si, il y en a, faut suivre un peu, on ne va pas les répéter à chaque fois... Allez, dernière fois : « Halloween », « Le monstre du train » qui sort bientôt tiens, « Carnage » et son tueur brûlé vif, « Alone in the dark » et ses trois fous évadés, « Tourist trap », « Humongous », etc... Les pires : « Graduation day », « Meurtres à la St Valentin », etc...) avec son tueur victime d’une mauvaise plaisanterie (« prank » en vo). Il y eut aussi « The power » et sa statuette inca maléfique, une très banale adaptation d’un roman de Dean Koontz, « Servants of twilight » (en français, le roman s’intitulait « L’heure des chauve-souris »). Mais leur titre de gloire reste toujours leur film de monstre aquatique planqué dans une cave, enfant monstrueux d’un savant fou, j’ai nommé l’introuvable en DVD (pourtant il existe !) « The kindred » et Anthony, mélange cauchemardesque d’une pieuvre à faciès de piranha possédant aussi une sensibilité complètement humaine envers sa mère. Et depuis, hé bien les deux compères se firent rares, se séparant pour apparaître au générique d’un « direct to vidéo » mais chacun dans leur coin. Comme pour ce « Ils sont parmi nous » qui comme son titre l’indique traite d’une obscure invasion extra-terrestre qui a commencé il y a belle lurette. A l’aube de ses 18 ans, Daniel trouve que ses parents sont de plus en plus bizarres à son égard. Il ressent en plus une trop forte observation de gens l’entourant sans raison particulière. Mais c’est en rencontrant Finley, jeune femme voulant se venger de la mort brutale de son père quand il découvrit l’incroyable vérité, qui va lui révéler un secret inimaginable : non seulement des « aliens » ont débarqué sur Terre il y a quelques années mais en plus, il représente pour eux bien plus qu’il ne le pense.
Petite série B qui se suit sans déplaisir, « Ils sont parmi nous » ne révolutionne pas non plus grand chose et n’arrive jamais à vraiment dépasser ses modestes prétentions du genre. On est très loin d’un « Body snatchers » (celui d’Abel Ferrarra, la meilleure version de toutes !), il y a trop de faiblesses dans un scénario sympathique mais qui ne va jamais plus loin. Quant au secret lié à Daniel, on le devine vite et les motivations de ses parents par la suite n’arrêtent pas de se contredire au fur et à mesure de l’avancement du récit. Au milieu de tout ça, on retrouvera avec nostalgie Corbin Bernsen, passé à la postérité en « Dentiste » psychopathe, Bruce Boxleitner, héros de la série TV « Frank chasseur de fauves », actuel mari de Melissa Gilbert - Laura Ingalls dans la vie (c’était notre minute « people » !), et aussi Alison Eastwood, la fille de Clint, qui continue vraiment de chercher sa voie pour en arriver à tourner dans autant de séries B limite Z pour certaines. Et on aura aussi droit à quelques petits effets spéciaux (pas trop, ça coûte cher !), bref le minimum requis pour tenir éveillé devant ce petit film qui se voit une fois, pas plus.

Stéphane Thiellement

Note : 4/10 DVD : 1/10 (copie bonne, format 1.85 image 4/3)
Bonus : bande-annonce .



Retour au sommaire