SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Quetzalcoatl : T.6 - La Noche triste

"Quetzalcoatl : T.6 - La Noche triste " de Jean-Yves Mitton

8/10

Le scénariste-dessinateur poursuit la relation d’événements qui ont conduit à la conquête de l’empire aztèque par les Espagnols. Avec ce sixième tome, La Noche triste, il relate par la bouche de Maïama, une jeune indienne jugée comme sorcière hérétique, l’aventure de Cortez. Celui-ci, après avoir brûlé ses navires, (au sens propre) s’est enfoncé, guidé par la jeune femme dans des terres totalement inexplorées à la poursuite d’un rêve : devenir l’égal d’un dieu. Or, Maïama est ivre de vengeance. Elle veut faire tuer Moctezuma, le responsable de l’holocauste dans lequel tous les siens furent sacrifiés sur l’autel des dieux sanguinaires aztèques. Elle donne à Cortez le masque de Quetzalcoatl pour qu’il fasse vivre la prophétie de son retour vengeur. Mais les événements ne sont pas toujours ceux qu’on attend, même pour les plus grands des conquistadors !

Jean-Yves Mitton a acquis une réputation peu flatteuse d’un stakhanoviste de la BD, produisant des albums à un rythme soutenu et régulier. Il est curieux, voire choquant de constater cette réserve face au travail, ce mépris même pour ceux qui s’attachent à faire leur métier et à le faire avec passion. Mitton, comme Herman, G.-J. Arnaud, Serge Brussolo et bien d’autres, travaille. On peut, certes, lui reprocher un côté systématique dans le scénario, alternant scènes de guerre, érotiques, de violences et de tortures. Mais, n’est-ce pas là les principaux ingrédients qui ont bâti toute notre « belle Histoire » dont certains sont si fiers ?
On peut trouver que le dessin reste relativement sommaire. Mais l’auteur possède un trait efficace, dynamique qui convient bien à ces aventures grandioses teintées de fantastique qu’il nous fait découvrir. Ses vignettes sont remplies de personnages. Il n’hésite pas à représenter des foules, des multitudes, à se lancer dans des décors travaillés.

En effet, il y a du fantastique dans l’expédition de Cortez. Avec quatre cents soldats, il n’hésite pas à braver tous les dangers. Croyance en la réincarnation en Quetzalcoatl ? Folie ? Ivresse de l’or, de la richesse, de la gloire ? Tout est contenu dans cette épopée. Mitton laisse s’exprimer toutes les opinions. (celles qui pouvaient s’exprimer sans risque de mort brutale) Il montre aussi comment s’écrit l’Histoire, avec les motivations des acteurs, les moyens utilisés pour arriver à leur fin et comment elle nous est parvenue. La vérité est toujours travestie par les discours officiels.

Une série à parcourir pour se remémorer cette page fondamentale de l’histoire de notre planète et du rôle joué par l’Eglise Catholique, qui a oeuvré pour peupler rapidement le paradis.

Serge Perraud

Quetzalcoatl : T.6 - La Noche triste, scénario et dessin de Jean-Yves Mitton, Glénat coll. Vécu, août 2005, 48 pages, 8,99 €



Retour au sommaire