SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  M - R -  Acide sulfurique



"Acide sulfurique "
de
Amélie Nothomb

Editeur :
Albin Michel
 

"Acide sulfurique "
de Amélie Nothomb



9/10

Concentration atteignit l’audience absolue : cent pour cent de la population. L’émission fut regardée par tout le monde, à la lettre. Les aveugles, les sourds, les anachorètes, les religieux, les poètes des rues, les petits enfants, les jeunes mariés, les animaux de compagnie. Même les chaines de télévision concurrentes avaient interrompu leurs programmes, afin que leurs animateurs puissent voir l’émission.

La rafle a été effectuée sur une grande échelle. Hommes, femmes, enfants, jeunes et vieux, contraints et forcés, ont été parqués dans un camp de concentration. La seule distinction avec les modèles du passé réside dans la présence des caméras. Dans ce futur proche les raflés participent à la nouvelle émission de télé-réalité " Concentration" où sont reconstituées les conditions d’un camp de la mort : coups, famine, humiliation, exécutions, le tout étant filmé pour le plus grand plaisir des télespectateurs.
L’audimat explose, les protestations fusent, mais personne ne s’abstient de voter pour l’élimination des "concurrents".
Dans le camp on trouve également des kapos ayant un statut différent : ils sont payés pour martyriser les prisonniers et ils ne s’en privent pas.
Parmi les prisonniers privés de leur nom on trouve une jeune femme dont le matricule est CZK 114. Sa prodigieuse beauté attire l’attention de la kapo Zdena, une fascination qui va tourner à la haine puis à l’attirance.
Alors que meurent régulièrement des prisonniers par décision des kapos puis des téléspectateurs, CZK 114 par sa résistance à Zdena, aux kapos, aux organisateurs et à l’émission devient une figure extrêmement populaire.
L’affrontement des volontés est principalement verbal ( on se rappele du film "Furyo" et du roman de science-fiction "Peplum" du même auteur). Amélie Nothomb joue sur le paradoxe. CZK 114 découvre un kapo cultivé, alors que l’être le plus abject du camp ne se trouve pas parmi les kapos. Il s’agit d’une vieille prisonnière haineuse qui déverse son agressivité sur les kapos, les organisateurs, les téléspectateurs et les autres prisonniers. La distinction des camps entre le Bien et le Mal devient floue, mais les véritables responsables ne sont-ils pas les téléspectateurs ?
Nous sommes en présence d’une description écrite avec les tripes de l’univers concentrationnaire, synthèse du pire de notre passé et de notre présent, pour former un futur d’autant plus inquiétant qu’il est cautionné par l’ensemble de la population.
Le combat de CZK 114 n’est pas seulement celui pour sa survie mais celui de la dignité de l’humanité. Mais quand 100% de la population vote pour le prisonnier qui sera exécuté quel espoir reste t’il ?

Damien Dhondt

Auteur : Amélie Nothomb _ Acide sulfurique _ Albin Michel (septembre 2005) _ Inédit, moyen format, 193p. 15,90 euros






Retour au sommaire