SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No106
106
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  Blink
"Blink"
de Michael Apted

Avec Aidan Quinn, Madeleine Stowe, James Remar
Universal Vidéo

« Un thriller, un vrai » dit un célèbre mensuel cinématographique au moment de la sortie de « Blink ». Signé Michael Apted, un britannique dont les « titres de gloire » sont l’adaptation mineure de « Gorky Park », le pesant « Gorilles dans la brume », le mélodramatique « Nell » avec Jodie Foster et tout de même un des meilleurs Bond-Brosnan avec « Le monde ne suffit pas » (et notre Sophie Marceau nationale, ah oui, ça y est, vous voyez duquel il s’agit !), on peut considérer « Blink » comme son meilleur film avec justement le « 007 ».

Emma Brody (Madeleine Stowe, alors sur la vague du succès avec « Le dernier des mohicans », passé en potiche dans « Le déshonneur d’Elisabeth Campbell » et tombé aujourd’hui dans un quasi anonymat) est devenue aveugle à 7 ans en essuyant la colère d’une mère dont elle ne veut plus se souvenir. Une opération lui rend progressivement la vue avec cependant un petit défaut : son œil peut enregistrer une image qu’elle verra floue l’instant présent puis net plusieurs heures plus tard. Et c’est ainsi qu’un soir, elle est témoin d’un meurtre, croisant même le chemin du tueur. D’abord sceptique, la police et plus particulièrement le détective Hallstrom (Aidan Quinn, excellent) finissent par accorder crédit aux porpos de ce témoin hors normes.

Mais le tueur continue de sévir, et il se pourrait bien qu’Emma ne soit pas qu’un témoin involontaire mais bien une victime manquée.
Très classique dans ses grandes lignes, comme le flic se heurtant au témoin avant d’en tomber amoureux par exemple, « Blink » se rattrape largement avec ses détails. Sur les personnages, sur leur passé, sur leurs motivations, sur leurs actes. Et aussi sur quelques petites finesses scénaristiques relançant l’intérêt d’un suspense bien présent mais répondant aux critères de base du genre. La scène où Aidan Quinn se rend au domicile d’une des victimes est surprenant par son contexte réaliste, abominable, traduit par les réactions des proches de la victime. C’est l’ensemble de ces « petits plus » qui ajoutés à une excellente maîtrise du sujet dans son contexte de thriller à suspense qui font de « Blink » une bonne référence dans le genre.

Certes, il ne faut pas s’attendre à l’égal d’un « Seven », d’un « Klute », ou d’un autre grand titre mais seulement savoir apprécier de temps en temps un bon petit film qu’on aurait tort de passer dans l’oubli. Dernier point : c’est un inédit vidéo à moins de dix Euros et datant de quelques années, donc logiquement, ce n’est guère surprenant que bonus il n’y ait point.

Stéphane Thiellement

Note : film : 7/10 DVD : 1/10 (mais copie excellente, format cinéma 2.35, image vidéo 16/9ème compatible 4/3)
Bonus : nada total .



Retour au sommaire