SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Dexter London : T.3 - Les Sources du Rouandiz

"Dexter London : T.3 - Les Sources du Rouandiz " de Leo et Garcia

9,5/10

Sydney McCoy monte une expédition pour rejoindre, au cœur de la forêt inexplorée, la tribu des Txenkareys, des hommes bleus qui communiquent par télépathie. Pour l’organisation, elle s’appuie sur Douglas Wayne, un bellâtre cependant efficace. Mais les mises en garde de Dexter agacent la belle Sydney et elle le traite d’aventurier bidon. Il abandonne son rôle d’assistant. Alors qu’il a le moral au plus bas, il est accosté par Mox, un jeune garçon qui veut être un aventurier et lui propose de devenir son « apprenti ».
Ce dernier lui apprend les relations douteuses de Douglas. Il est manipulé par des agents du Dorchland qui veulent s’approprier l’élixir permettant aux hommes bleus de pratiquer la télépathie. Imaginez quelle arme peut représenter la maîtrise d’une telle capacité.
Dexter essaie, un fois encore, de prévenir Sydney. Il se fait proprement éconduire. Mais il s’acharne et, avec l’aide de Mox, entreprend de contrecarrer les plans de l’ennemi et de sauver la belle scientifique.

Leo, mais ce n’est pas nouveau, excelle à élaborer des scénarii où prime l’aventure, l’écologie et une zoologie pour le moins innovante. Avec cette série, l’auteur nous invite à retrouver le parfum des récits d’aventures tels qu’ils se concevaient à la fin du XIX ème siècle.
L’aventure épique, l’anticipation de cette époque concernaient la découverte des continents africains et sud-américains avec les promesses de richesses de toute nature que ces contrées inconnues offraient. Leo sait retrouver le ton des exploits d’un Alan Quaterman. Dexter, d’ailleurs, emprunte quelque peu au véritable original, un aventurier timoré, craintif... Cependant, il introduit une modernité dans ses thèmes et une part de fantastique par la faune et la flore qu’il invente et qui est bien différente de celle dont il nous régale dans Aldebarran et Bételgeuse. Il recrée, à partir de l’imagerie de l’aventure, toute une mythologie et s’arrête sur les beauté de la nature, sur la nature humaine lorsque celles-ci ont su être préservées.

Sergio Garcia réussit une mise en scène inventive. Sa mise en page, surprenante, est un modèle du genre. Le dessin, qui parait statique au premier abord, se révèle, en fait, fort riche et varié au fur et à mesure de la découverte. S’il impose des silhouettes, plutôt que des portraits, celles-ci sont parlantes et expressives.

Dexter, grâce à ses exploits revient sur le devant de la scène. J’espère que cet album, qui signe la fin d’un triptyque, n’est que le tremplin vers de nouvelles aventures pour ce héros attachant. N’est-ce pas M. Leo ?

Serge Perraud

Dexter London : T.3 - Les Sources du Rouandiz, scénario de Leo, dessin de Sergio Garcia, Dargaud, Septembre 2005, 48 pages, 9,45 €



Retour au sommaire