SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Les libérateurs

"Les libérateurs " de Enrique Fernandez

8/10

L’Etranger ? Bah je le connais bien...il est capable de creuser d’énormes tranchées dans le sol d’un seul coup de ses énormes griffes ! Alors imaginez ce qu’il peut bien faire à un homme !! Ses mandibules sont énormes ! Nombreux sont ceux qui l’ont vu avaler une vache d’une seule bouchée ! Son regard diabolique lui permet de lire dans nos pensées ! De ses plaies jaillissent de précieux diamants taillés. Il jongle avec d’énormes rochers comme si c’étaient de simples pommes !

Tout commence par un spectacle de marionnettes où est relatée la lutte des Libérateurs contre l’Etranger, ainsi que le sacrifice des populations, passant par l’exécution de certains membres de leurs familles. Les spectateurs sont enthousiastes.
Bien des années plus tard le jeune Saint a rejoint librement la troupe du Libérateur Alec Lean de l’ordre des Sanguinaires. Celui-ci lutte activement contre l’Etranger, dont la plus grande arme est la corruption. Les derniers corrompus connus sont les villageois qui ont refusé le tribut au Libérateur. La découverte (après coup) de marques sur leurs cadavres est la preuve de leur contamination par l’influence corruptrice de l’Etranger.
Après sa formation Saint part en campagne dans l’armée du Libérateur, toujours aussi enthousiaste : une simple marionnette dont on tire les fils. Puis vient l’affrontement face à ceux qui sont peut-être des soldats de l’Etranger.
Les éditions Paquet poursuivent leur collaboration espagnole avec un album publié initialement par Glénat Espagne. Curieusement il est publié dans la collection "Solo" alors que bien des questions restent sans réponse.
La nature de l’Etranger est restée dans l’ombre, de même que le visage de ses soldats ou supposés tels est demeuré inconnu. Enrique Fernandez a élaboré un univers sombre en laissant planer des mystères, même l’aspect fantastique est incertain, en faisant surtout ressentir l’atmosphère étrange grace à l’impact visuel.

(1) Le magicien d’Oz (2 tomes chez Delcourt), il prépare le film d’animation "Nocturna" pour Filmax animation 2007

Damien Dhondt

Auteur : Enrique Fernandez _ Les libérateurs _ "Libertadores", traduction : Nathalie Sinagra _ Paquet (août 2005) _ Inédit, grand format, couleurs, 48p. 12 euros



Retour au sommaire