SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Antarcidès 1 : L’orphelin de Maelmordha

"Antarcidès 1 : L’orphelin de Maelmordha " de Alain Paris & Val

8/10

La magie s’emploie une fois pour déterminer un destin, deux fois pour l’incurver, trois fois pour le modifier. La deuxième fois n’est pas encore venue.

Il y a 12.000 ans, l’existence dans le royaume d’Antarcie était assez paisible, malgré un roi faible et une légère avancée des glaces. Le roi a un héritier légitime Rurik, sans oublier Jaemon le fils d’une servante. Une nuit, sur ordre de la reine, un groupe d’assassins massacre famille et amis de la mère de cet enfant, qui sera le seul à échapper à la tuerie grace à l’intervention de l’énigmatique Sozer. Le jeune Jaemon trouve refuge chez un peuple de fiers barbares, alors que la reine poursuit ses intrigues. Cinq ans plus tard un agent de la reine retrouve la trace de Jaemon.
Autrefois l’Antarctique était libre de glaces ce qui explique les cartes de l’Amiral turc Piri Reis montrant le tracé des cotes sous la banquise (1). Cela permet de batir une histoire d’héroïc-fantasy plausible, se déroulant sur notre bonne vieille Terre en un lieu où les traces de civilisation ont disparu.
A l’origine de cette bande-dessinée on trouve une trilogie de l’auteur de science-fiction Alain Paris "Les chroniques d’Antarcie" parue chez Fleuve Noir (2). La BD est une adaptation élargie des romans avec de nouveaux personnages et des séquences inédites. Les lecteurs du premier tome réaliseront que la scène de torture du comte Lorkein a été rajoutée. Elle trouvera son explication dans un prochain album de cette série qui comportera au moins au moins cinq tomes (3).
Nous sommes en présence d’une série de fantaisy presque classique. Les matériaux de l’histoire sont des pouvoirs mystiques discrets, ainsi que des personnages entiers caractérisés par leur efficacité ou au contraire leur incompétence. En arrière-plan, symbolisée par Sozer qui n’en est qu’un modeste agent, on devine la présence d’une puissance cachée.
L’Antarctique n’a pas dans l’inconscient collectif la notoriété de l’Atlantide. Mais les lointaines terres gelées du Sud ont servi l’imagination d’auteurs comme Alain Poe s’interrogeant sur la possibilité d’une lointaine civilisation australe. La démarche d’Alain Paris a consisté, non pas à découvrir un fragment de cette civilisation disparue, mais au contraire à la décrire dans son ensemble à l’époque de sa splendeur...ou de sa décadence.
L’adaptation en BD (4) est parfaitement réussie et procure aux personnages comme aux villes et paysages une substance visuelle. Peut-être qu’à l’occasion du réchauffement de la planête, les ruines de la capitale Maelmordha émergeront des glaces.

(1) : rédigée en 1513 d’après des documents beaucoup plus anciens, rappelons que Juan-Miguel Aguilera nous en donne une explication dans "Rihla"
(2) : Chronique d’Antarcie : "La marque des Antarcides" (FNA 1408), "L’ombre des Antarcides" (FNA 1502) & "Le sceau des Antarcides" (FNA 1549)
(3) Après "L’orphelin de Maelmordha" viendront "Au delà des terres sombres", "La corde d’or", "Ceux qui vinrent la nuit" & "La mort blanche"
(4) Alain Paris qui cherche à adapter "Le monde de la terre creuse" en BD ( avis aux amateurs) a également scénarisé Galata ( tome 1 : Le Poête assassiné avec Fred Le Berre & Stephano Palumbo aux Humanoïdes Associés), à lire en attendant "La porte d’Ishtar" ( dessinée par Simon Dupuis) et "La Fondation" ( dessins de Philippe Hooghe devant être édité chez Albin Michel).

Damien Dhondt

Scénario : Alain Paris, Dessin : Valérian Taramon _ Antarcidès tome 1 : L’Orphelin de Maelmordha _ Les Humanoïdes Associés _ Inédit, grand format, couleurs, 48p. 12,60 euros

<site d’Alain Paris, notoirement méconnu



Retour au sommaire