SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Samouraï Rising 1

"Samouraï Rising 1" de Kurata & Yamada

8/10

J’ai chargé sur mon vaisseau noir, le plaisir de détruire. Vous vouliez connaître ma terre natale ? C’est l’enfer !

Durant plusieurs siècles l’archipel japonais était un pays fermé. Personne n’avait le droit d’y entrer, ni d’en sortir. Ceci jusqu’en 1853 où le commodore Perry vint avec ses navires de guerre, pour "inviter" le Japon à s’ouvrir au reste du monde.
Mais dans cette uchronie le Japon est resté isolé. Un samouraï étranger se nomme bien Fritz Lang, ce qui laisse supposer que le Japon a quand même quelques contacts avec l’extérieur. De même il aurait été difficile d’introduire discrètement des éléphants au Japon.
Néanmoins le niveau technologique est resté très bas et surtout les samouraïs arrogants sont toujours présents en ce début du XXI° siècle.
Seulement après un demi-siècle de retard dans le cours de l’histoire le "vaisseau noir" fait son apparition. Ce n’est pas le commodore Perry représentant des Etats-Unis, mais Seven venu de l’Enfer pour détruire le Japon. Le scénariste s’est livré à un jeu de mot symbolique. Dans la langue japonaise "ouverture" et "destruction" se prononcent tous deux "kaikoku" et la venue du commodore Perry pour l’ouverture du Japon a engendré la destruction de la société japonaise traditionnelle. Mais ici la destruction envisagée n’est absolument pas symbolique.
Cependant il reste un espoir en la personne du jeune Zanjûrô, bien décidé à incarner les vertus du samouraï. Comme le constate
Kuruhime la princesse folle "pas de tactique, pas de technique, pas de réflexion...tout ce qu’il a c’est ses convictions...C’est le garçon le plus idiot que j’ai jamais vu".
A travers le jeu de l’humour et de l’évolution parallèle les auteurs présentent habilement des éléments de réflexion. Quand les samouraïs n’hésitent pas à sabrer ceux qui les contrarient et ceci en toute légalité, on peut se demander si la société japonaise traditionnelle valait vraiment la peine d’être préservée aussi longtemps. Et quand seuls des fous ou des idiots sont décidés à préserver l’honneur des samouraïs et à défendre le Japon on ne peut que que constater la gravité du problème.

Damien Dhondt

Scénariste : Hideyuki Kurata, Dessin : Shutaro Yamada _ Samourai Rising 1 _ Traduction Fédoua Thalal & Tiffy Shindô _ Taïfu Comics (alias Punch Comics), juin 2005 _ Inédit, poche, noir & blanc, sens de lecture japonais, 194p. 6,50 euros



Retour au sommaire