SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  G - L -  Sa Majesté des clones



"Sa Majesté des clones"
de
Jean-Pierre Hubert

Editeur :
Mango Jeunesse (17 avril 2002)
 

"Sa Majesté des clones"
de Jean-Pierre Hubert



++++


Le thème de “Robinson Crusoé” a été une source constante d’inspiration pour les romanciers depuis l’invention de l’écriture. En effet, en plaçant dans un environnement où tout est à inventer, un ou des individus peu préparés à cette situation, le champ des possibilités et des suppositions est infini. Si l’on peut faire varier les époques, la nature de l’environnement, on peut aussi faire varier les héros, de l’aventurier au “looser” en passant par les enfants. Le thème, qui est d’une richesse infinie, permet également de s’intéresser à nombre de variations sociales et sociologiques et de mettre en œuvre toutes les chromatiques à partir des types de caractères les plus fréquemment répandus dans l’humanité.


Jean-Pierre Hubert reprend, en hommage à Golding et à son livre : Sa Majesté des mouches, ce thème mettant en scène des jeunes. Il s’attache à montrer que l’univers de l’enfance n’est pas celui qu’on a voulu “oublier” et qu’on idéalise. L’enfance est le creuset où se forme l’adulte (mais faut-il se former ?) par la mise en œuvre de tous les réflexes, attitudes et sentiments, les bons comme les mauvais. Les motivations des êtres sont les mêmes, seules les “armes” varient.


Mais l’auteur va plus loin et croise différentes préoccupations. Il montre d’abord l’utilisation, dans une société, du goût du jeu qui valorise certes, qui développe la volonté de gagner, qui satisfait le besoin du pouvoir chez certains individus, qui cautionne la “nécessité” d’un meneur et de menés. Il introduit également un sujet fort d’actualité : le clonage et son potentiel d’intérêt mais surtout le clonage et ses dangers supposés à court et surtout à long terme. Car, on est incapable aujourd’hui d’en imaginer toutes les conséquentes. De plus l’auteur en remet “une 3e couche” avec la découverte de L’AUTRE, celui qui est différent et qu’il faut refuser, voire détruire pour sa propre sauvegarde. Il illustre et dénonce ainsi cette méthode de gouvernement hélas trop répandue, même en France, qui consiste à désigner un ennemi pour détourner l’attention des vrais problèmes, à focaliser les rancœurs, les haines et cacher les lacunes et les injustices perpétrées dans son propre monde.


Eh oui ! Il y a tout ça dans ce livre ! Et bien d’autres choses encore qu’il faut découvrir au fil des pages en suivant les avatars de cette vingtaine d’enfants échoués sur une terre de hasard et qui vont s’entre-déchirer plutôt que s’entraider pour survivre.


Un livre superbe, aussi fort et magique que celui auquel il se réfère. À lire toutes affaires cessantes. Merci M. Hubert de nous offrir des pages d’une telle qualité.


Sa Majesté des clones, Jean-Pierre Hubert, Mango jeunesse, collection Autres Mondes, 226 p.


Serge Perraud






Retour au sommaire