SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  G - L -  Les ennemis



"Les ennemis "
de
P.J. Herault

Editeur :
Les éditions de l’Officine
 

"Les ennemis "
de P.J. Herault



9/10

"Ewen hocha la tête et s’élança balayant au RCM sans discontinuer. La visibilité étant de plus en plus mauvaise. Il avait sélectionné les micros d’ambiance au maximum et était submergé de bruits. Deux cents mètres plus loin il aperçut deux troncs d’arbre qui ne brulaient pas et s’en étonna jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il s’agissait des pattes d’un monstre..."

Engagés dans un combat au confin de la galaxie deux vaisseaux spatiaux ennemis sont détruits. Les survivants des deux camps se posent en catastrophe sur une planète inexplorée. L’un des camp est constitué d’un petit groupe de combattants d’élite et l’autre de nombreux techniciens. Mais cette planète a ses propres habitants en la personne de monstres de plus de vingt mètres de haut, chassant en groupe et bien décidés à rester au sommet de la chaine alimentaire.
Réalisant qu’une association augmenterait leurs chances de survie, les humains s’allient mais la haine résultant de la propagande et des huit années de guerre est toujours là. Un des grand thème de P.J. Herault réside dans l’adaptation au milieu hostile, que ce soit celui des hommes ou de la nature. Ici les deux menaces sont présentes et les héros doivent improviser.
"Ceux qui ne voulaient pas mourir" (1) et "La Fédération de l’amas" (2) relataient l’alliance pour la survie de rescapés des deux camps en guerre. Les histoires s’achevant avant l’installation définitive sur une planête isolée. De ce fait on pourrait s’attendre à une certaine harmonie ...m’ouais. La réalité éclate dans ce roman qui peut être considéré comme une autre version de "La Fédération de l’amas". On observe d’ailleurs des similtudes, que ce soit le matériel ou les grades militaires. Les systèmes en guerre ne sont pas Altaïr et Procyon mais Vega et Centaure (mentionnés d’ailleurs dans "La Fédération de l’amas").
L’action peut donc se dérouler dans le même univers. Mais les ressemblances ne sont qu’apparentes. Ici les héros ne disposent pas d’alliés puissants, ni de super-pouvoirs. Ils n’ont donc pas la possibilité de réaliser des manipulations mentales. Il leur faut improviser, ruser, persuader, en étant toujours à la limite de la catastrophe.
Innovation supplémentaire : les rescapés se trouvent une planête jeune comme l’était la Terre autrefois, d’où une faune correspondant aux dinosaures. Pour l’ambiance imaginez dans Jurassik Park des humains divisés, ne disposant que de quelques armes, ayant des chefs d’une capacité inégale et traqués par des raptors gigantesques. La logique voudraient qu’ils s’entraident, mais la nature humaine étant ce qu’elle est c’est assez mal parti.
En résumé nous sommes dans un roman de science-fiction de P. J. Herault presque classique, mais terrriblement plus réaliste. De plus je me demande s’il s’agit d’une coïncidence si ce titre rappelle celui du film "Ennemy Mime" de Wolfgang Petersen.

(1) : Fleuve Noir n°1986 (1996)
(2) : Rivière Blanche n°2005 (2005)

Damien Dhondt

P.J. Herault _ Les ennemis _ Les éditions de l’Officine (février 2005) _ Inédit, poche, 314p. 9,75 euros






Retour au sommaire