SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  Atomik Circus (Le retour de James Bataille)
"Atomik Circus (Le retour de James Bataille)"
de Didier et Thierry Poiraud

Réalisateur : Didier et Thierry Poiraud
Avec : Vanessa Paradis, Jason Flemying, Benoit Poelvoorde et Jean-Pierre Marielle
Note : 7/10

Lorsque d’un geste innocent, j’ai inséré le DVD de Atomik Circus dans le lecteur, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Je savais simplement qu’il s’agissait de SF française (ah bon ça existe ?) et que des acteurs que j’appréciais figuraient au générique ; Marielle, Poelvoorde et Paradis, trio de grande classe mais est-ce que la sauce allait prendre entre ces pointures aux styles si différents.
Une heure et demie plus tard, j’effleurais la touche EJECT avec la forte impression d’avoir visionné un film qui avait toutes les chances de tomber dans cette catégorie énigmatique et éclectique des « films cultes ». Et comme tout bon film culte qui se respecte, soit on adore, soit on déteste, les avis mitigés sont en général aussi rares que les cheveux sur le crâne de Kojac.
Quelques mots sur l’histoire. Skolett City a tout du bled paumé et dans ce genre d’endroits le moindre événement prend des proportions démesurées, c’est le cas du festival annuel de Skolett où les artistes amateurs du cru étalent leur (manque de) talent. Concia (Vanessa Paradis), fille de Bosco (J-P Marielle) en fait partie mais à la différence des autres Concia a du talent. Pourtant lorsqu’Allan Chiasse (B. Poelvoorde) de Chiasse Records (si, si, vous avec bien lu) débarque à Skotlett City ce n’est pas l’organe vocal de Concia qui l’intéresse...
Et la SF dans tout ça me direz-vous ? Et bien Skotlett ne sera pas seulement le cadre d’un festival, elle sera également le lieu de débarquement d’Aliens parasites qui transforment leurs victimes en véritables morts-vivants.
Oui d’accord mais le retour de James Bataille (puisqu’il s’agit là du sous-titre du film) vous empresserez-vous d’ajouter ? J’y arrive, James Bataille, le petit-ami de Concia croupissait en prison mais il parvient à s’échapper pour venir sauver sa bien-aimée des mains de Chiasse et de quiconque (non pas King Kong, quoique cela ne m’aurait pas surpris de le voir apparaître tant le film est déjanté) lui voudrait du mal.
Voilà, comme vous l’aurez compris, le scénario n’est pas vraiment linéaire et parfois confus pour ne pas dire sacrément bordelique (surtout à la fin). Néanmoins, la qualité des acteurs, la loufoquerie ambiante et l’agréable impression que tout le monde s’est bien amusé à faire ce film excusent très largement la légèreté du scénario et finalement je suis allé rendre ce DVD à la vidéothèque sans avoir le sentiment d’avoir perdu de l’argent ce qui n’est pas si fréquent en ces jours de désert cinématographique. Tout film original, même imparfait, est bon à prendre et Atomik Circus est de ceux-là.

David Miserque

Le site du film :
Atomik Circus ke site



Retour au sommaire