SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No106
106
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  G - L -  Huit honorables magiciens



"Huit honorables magiciens"
de
Barry Hughart

Editeur :
Denoël (11 octobre 2001)
 

"Huit honorables magiciens"
de Barry Hughart



++


Pékin est à la noce. Main du Diable, le fameux bourreau, s’apprête à accomplir un strike parfait en tentant de battre le record de 1 070 têtes décollées successivement, détenu par son prédécesseur. Les bookmakers ont enregistré les paris quant un mort-vivant débouche sur la grande place et ruine la petite fête. Mandaté par Maître Céleste, la plus haute autorité morale du pays, Maître Li et Bœuf Numéro Dix, accompagnés de Yen Chi le montreur de marionnettes et de sa sublime fille Yu Lan, chamanka aux pouvoirs de guérisseuse, vont suivre la piste des huit honorables magiciens, légendaires thaumaturges qui se sont attaché les services d’autant de déités démoniaques, il y a trois mille ans. Une route parsemée de cadavres et de minuscules cages...


Goule-vampire se nourrissant exclusivement de têtes, sonneur unijambiste qui contraint un mandarin à danser jusqu’à la mort, molosse sans corps mais enragé, eunuque trafiquant de thé, le tout assorti de poésie délicate ou de comédies paillardes, il n’est guère facile de résumer le roman de Barry Hughart, moins en tout cas que de sculpter la Grande Muraille sur un grain de riz. Le récit, troisième et dernière enquête du cycle Maître Li, qui comptait déjà La Magnificence des oiseaux et La Légende de la Pierre (Denoël) pète de santé comme un Dragon imbibé de white spirit et aligne farce pure et moments de bravoure. Il y a du Juge Ti là-dessous, le célèbre enquêteur créé par Van Gullik, avec ce magistrat dopé au Modiodal qui manie plus volontiers le vers libre que le code. Lire Hughart, c’est embarquer dans un train fantôme (chinois) sans se soucier de la destination, un long et agréable voyage qui compte peut-être trop de stations.


Barry Hughart, Huit honorables magiciens, Denoël, coll. Lunes d’encre, traduction de Patrick Marcel, 300 p.


Xavier Mauméjean






Retour au sommaire