SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Zipang 3

"Zipang 3" de Kaji Kawaguchi

8/10

"Changer quoi ?! Quel futur espères-tu ?!"

Le 6 aout 1942, à la veille de la bataille de Guadalcanal, l’hélicoptère ultra-moderne du destroyer Mirai¨se pose sur le pont du cuirassé Yamato. Venus accidentellement du XXI° siècle (1) les marins de la force d’autodéfense japonaise ont pris la décision de modifier l’Histoire.
La connaissance du futur est un atout fabuleux, mais en recueillant à leur bord l’officier de renseignement Takumi Kusada qui devait mourir lors de la bataille de Midway, les hommes du futur lui ont offert la possibilité d’interférer avec le destin. Alors que les Japonais du futur (alliés des Américains à leur époque) cherchent à limiter le nombre des victimes et à écourter la guerre, le lieutenant Kusada de la marine impériale peut avoir d’autres objectifs.
Tout repose sur le contraste entre les hommes du Miraï et leurs homologues de 1942. Les marins des deux époques réalisent leur ressemblance physique, mais les Japonais du XXI° observent leurs ancêtres "ce sont tous des hommes qui ont tué ou vont tuer", alors que les marins de la flotte impériale constatent "ils parlent japonais mais ils ont un coté bizarre, occidentalisé."
Kaiji Kawaguchi se permet même de renouveler le gag de Michael Chrichton dans "Sphère" lorsque les explorateurs découvrent sur la navette spatiale du futur une boîte de coca-cola avec des inscriptions...en japonais. Ici le choc culturel explose lorsqu’un officier de la marine impériale japonaise découvre sur le Miraï, dans cette curieuse machine que personne ne manipule (un distributeur automatique) une canette de coca-cola (américaine).
Mais le contraste n’est pas si évident. En effet l’amiral Yamamoto apprend que pour former un pilote d’hélicoptère au XXI° siècle il faut autant de temps que pour former un pilote d’avion en 1942 : "Les machines évoluent, mais les hommes pas tant que ça..."
(1) : cf. le film de science-fiction "Nimitz" (1980) et sa novellisation par Martin Caidin (J’ai lu n°1128).
.
Damien Dhondt

Auteur : Kaiji Kawaguchi _ Zipang 3 _ Traduction : Thibaud Desbief _ Big Kana (juillet 2005)_ Inédit, poche, sens de lecture japonais, 244p. 7,30 euros

Bienvenue sur le site Zipang !



Retour au sommaire