SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  G - L -  Les démons du roi Soleil



"Les démons du roi Soleil"
de
Gregory J. Keyes

Editeur :
Flammarion (27 mars 2001)
 

"Les démons du roi Soleil"
de Gregory J. Keyes



+ + + +


Premier tome d’une trilogie intitulée “L’âge de la déraison”, Les Démons du Roi-soleil est un roman de steampunk tout à fait réjouissant. Dans ce XVIIIe siècle parallèle, la science a fait rapidement d’énormes progrès grâces aux découvertes d’Isaac Newton. Mais toute cette science est fondée sur des bases alchimiques, ce qui lui donne un tout autre visage que celle que nous connaissons.


Le roman se déroule simultanément sur deux fronts. Tout d’abord à Boston, où le jeune Benjamin Franklin, apprenti imprimeur, intercepte les communications de savants européens qui peinent à résoudre une équation qui permettrait la réalisation d’une arme redoutable, capable de mettre fin à l’interminable conflit qui oppose la France et l’Angleterre. D’autre part, à la cours du roi Louis XIV - devenu quasiment immortel grâce à un élixir - Adrienne de Mornay de Montchevreuil, une jeune savante obligée de cacher ses connaissances scientifiques parce qu’elle est une femme, travaille elle aussi à la résolution de l’équation. Mais lorsqu’elle comprend que toute utilisation de l’arme aurait des conséquences terribles, elle entreprend de saboter ce projet démentiel.


Caractérisé par une ambiance de complot à Versailles qui n’est pas sans rappeler l’excellent La Lune et le roi-soleil de Vonda McIntyre (éd. J’ai lu), Les Démons du Roi-soleil est un livre subtil et passionnant, qui mêle des personnages historiques à des aventures débridées. L’univers créé par J. Gregory Keyes est très cohérent et plein d’inventivité, grâce aux appareils et aux techniques qui découlent de l’alchimie. Si la fin ouvre bien sûr sur une suite à venir, ce premier volume peut se lire indépendamment. Mais ce serait tout de même dommage de se priver de deux autres tomes, pourvu qu’ils soient dans la même veine...


J. Gregory Keyes, Les Démons du roi-soleil, Flammarion/Imagine, 362 p. Trad. Olivier Deparis


Marie-Laure Vauge






Retour au sommaire