SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  G - L -  Le Cadavre rieur



"Le Cadavre rieur"
de
Laurell K.Hamilton

Editeur :
Pocket (28 mars 2003)
 

"Le Cadavre rieur"
de Laurell K.Hamilton



++


Anita Blake est de retour et en pleine forme. Anita, dite l’Exécutrice, est une tueuse de vampire redoutable qui se retrouve dans une situation difficile. Un zombi d’une puissance terrifiante sème la terreur à Saint Louis et Anita s’occupe de l’enquête. Par ailleurs elle s’est attiré les foudres d’une prêtresse vaudou redoutable et d’un milliardaire handicapé tenace. Pour couronner le tout, le nouveau Maître des vampires de la ville s’intéresse fortement à elle.


Anita Blake ne se décourage pourtant pas et fait front à toutes ces situations délicates avec courage et panache. Elle nous entraîne à sa suite sur les traces du zombi tueur, remontant une piste éclaboussée de sang. Elle prend beaucoup de coups et en rend encore plus pour démasquer celui ou celle qui a réanimé le monstre.


Le récit est bien écrit et certains passages très durs restent cependant décents et jamais vulgaires. Pourtant, Cadavre rieur est basé sur une trame trop linéaire. De plus l’enquête est plutôt simpliste : Anita fonctionne sur ses intuitions qui se révèlent immanquablement justes. Elle n’a besoin ni d’indices, ni de preuves ou d’interrogatoires.


Autre aspect agaçant, une certaine maladresse de l’auteur dans l’expression de son engagement féministe. L’intention est louable mais la façon grossière de faire laisse à désirer. De même, on peut se demander quels sont les problèmes personnels Laurell K. Hamilton avec sa taille (tous les personnages sont décrits au centimètre près) et avec les armes (Anita en parle toutes les deux pages). Au fil du récit, ces répétitions deviennent lassantes.


Cadavre rieur est un livre bien écrit malgré ses défauts, mais la faiblesse de la trame nous laisse sur notre faim.


Le Cadavre rieur, de Laurell K.Hamilton, Ed. Pocket Terreur, 352 p., traduit de l’anglais par Isabelle Troin


Christophe del Rosario






Retour au sommaire