SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Anachron 5 : Pavillon noir sur la Capricieuse

"Anachron 5 : Pavillon noir sur la Capricieuse" de Cailleteau & Jurion

7/10

Depuis quand les pirates choisissent-ils leur chef démocratiquement, comme le bétail qui vit sur la terre ferme ?

Les habitants d’Anachron ignorent que leur planète moyenageuse vit sous leur parainage de la Terre qui veille à ce que leur civilisation poursuive sans interférence.
Or voici qu’un aventurier terrien Enzo Lupino (un nom qui rappelle quelque chose) se rend illégalement sur Anachron après avoir dérobé dans un musée terrien l’octant (instrument de navigation maritime, inventé par Hadley en 1731 comme tout le monde le sait) capable de révolutionner les voyages en mer et donc les relations entre les différents continents d’Anachron.
Pas de panique on envoie un commando le récupérer, mais sans armes modernes bien entendu (pas de perturbation technologique !). Mais le voleur indélicat et l’instrument de navigation se trouvent être au sein d’un navire pirate et avec un équipage féminin, ce qui n’arrange rien. En prime il est pourchassé par un autre navire et comme les héros s’en sont aperçus dans la saga des quatre tomes précédents la magie a l’habitude de mettre son grain de sel sur Anachron. Néanmoins ils ne seront pas trop dépaysés puisque cette planète présente bien des ressemblances avec la Terre que ce soit le pavillon à tête de mort et même Hulk Hogan.
Distrayant, mais l’intérêt épique de la saga précédente est absent.

Damien Dhondt

Scénario : Thierry Cailleteau, Dessins : Joël Jurion, Couleurs : Sandrine Cailleteau _ Anachron, tome 5 : Pavillon noir sur la Capricieuse
Vents d’Ouest (mai 2005) _ Inédit, grand format, couleurs, 48p. 12 euros



Retour au sommaire