SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Anachron 1-4

"Anachron 1-4 " de Cailleteau & Jurion

8/10

- Je regrette que tu me prennes pour un sot avec tes histoires de planêtes rondes qui tournent. Chacun apprend au temple qu’Anachron est un disque plat flottant que l’océan sacré des dieux et que les étoiles sont les âmes des héros qui brillent depuis l’autre monde.

Pour Wodan le borgne mercenaire l’objectif est simple. Le Baron de Norpath lui a promis en mariage sa fille Ysoldine en échange de la tête d’Ugluk chef des Orques ravageant la contrée. Flanqué de son ami Marconius et du barde Falgant (1) il se met aussitôt en quête. Mais c’est pour rencontrer sur son chemin des sorciers étranges armés de batons qui tonnent, avec à leur tête une sorcière : la femme-capitaine qui appele son associé Marconius du nom de "Salomon Marconi" recherché pour des méfaits obscurs appelés "faillite frauduleuses, abus de biens sociaux, délits d’initiés, fraude fiscale" et qui est préoccupée par la fermeture de l’oeil dans le ciel. En prime un dragon de fer s’est écrasé. Les choses se compliquent encore quand l’écuyer Aymeric s’empare de la tête du chef des Orques pour obtenir pour lui-même la récompense c’est à dire la main de la fille du baron (et la dot !). De plus le Non-nommé se réveille et envoie son armée déferler sur le monde. Mais le pire c’est que si ses projets de mariage se réalisent il va devoir supporter Ysoldine de Norpath, fille unique et préférée de Gunnar de Norpath, 14° du nom, baron des terres de Norpath et fidèle serviteur du roy.
Le début du premier tome insiste sur l’anachronie. A la fin du XXI° s Hugo Varegur subit les tortures de descendants des Nazis. Sa traque des criminels l’amena sur la planête Anachron, planête médiévale des plus rustiques où le vaisseau spatial de ses ennemis (le dragon de fer) s’ést écrasé. Ce qui constitue une preuve de la présence terrienne. C’est d’ailleurs la préoccupation de Slava Pavlova (la sorcière femme-capitaine) de s’assurer que la technologie terrienne ne perturbe pas l’évolution normale de ce monde (ce qui ressemble beaucoup à la Première directive de Star Fleet). En effet la planête moyenageuse Anachron est parrainée par la Terre qui se trouve être la 124° membre de l’Alliance (cf.le cycle Elevation de David Brin). Complication supplémentaire : sur ce monde la magie existe bien et vient de détruire la station spatiale Vigilance (l’oeil dans le ciel). Bref les héros se retrouvent en position d’infériorité que ce soit numérique ou de puissance de feu, alors que des acteurs cachés révèlent un potentiel des plus spectaculaires.
Certaines allusions comme l’union des peuples face à Saur...le Non-Nommé, ainsi que le lancer de nain (mais non, Gimli je ne parle pas de vous) rappellent Le Seigneur des Anneaux et son adaptation cinématographique récente. On trouve également une bande de chevaliers du Moyen Age s’emparent d’un vaisseau spatial (Les croisés du cosmos de Poul Anderson), une sorcière nommée Viaghra, tandis que Krän le barbare d’Herenguel (2) fait de la figuration.
Thierry Cailleteau (3) avait déjà utilisé l’anachronisme dans Aquablue. Ici on dessoude Orques et Trolls au mortier, à la mitrailleuse et à la grenade, alors que les dragons procèdent à un bombardement aérien. Le gag récurrent consiste dans la distribution de baffes à la princesse irrascible. Le sérieux voisine avec l’humour comme dans la scène où une armée de squelettes déboule dans une réception moyenageuse. Dans la mélée on observe une femme percée d’une lance alors qu’un clébard en profite pour subtiliser un os à un squelette.

(1) pour la petite histoire l’auteur a pris un nom d’un personnage de J.R.R. Tolkien a remplacé la lettre "d" par un "t" avant de réaliser un anagramme
(2) série de fantaisy d’Eric Herenguel chez Vents d’Ouest, je précise que le 7° tome se nomme "La princesse Viagra"
(3) Aquablue, La Blessure du Khan, Cryozone, Fred & Bob, Fuzz & Fizzbi, Gueules de zincs, Pur Zing, Nom de code D.G.A., Turlogh le voleur, L’as des astres, 500 fusils, Wayne Shelton (à partir du tome 3)

Damien Dhondt

Scénario : Thierry Cailleteau, Dessins : Joël Jurion, Couleurs : Sandrine Cailleteau _ Anachron 1 à 4 (Le retour de la bête, Le Septième capitaine, Le passeur des Monts Kordils, L’héritage du héros)- Ces quatre tomes sont disponibles en coffret de 48 euros
Vents d’Ouest



Retour au sommaire