SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Les lamentations de l’agneau 2

"Les lamentations de l’agneau 2" de Kei Toume

8/10

"La première fois que j’ai bu du sang humain, c’était celui de mon père."

Kazuna vient d’apprendre de sa soeur que sa famille est atteinte d’une maladie sanguine héréditaire rarissime entrainant un besoin de sang. La plupart des malades étant des femmes, il a été placé dans une famille adoptive alors que son père s’occupait de sa soeur.
Il n’aurait pas été affecté. Mais la vision de la couleur rouge entraine chez lui un malaise. La soif de sang est là. Le malaise s’accentue alors qu’il est seul dans une salle de classe. Une de ses amies revient dans la classe pour aller chercher un objet oublié, alors que la soif de sang s’accentue.
Ce deuxième tome de la version manga de "Hisuji no uta" (1) est bien loin du romanesque "Sing Yesterday for me" (2), bien que certains personnages se ressemblent. Par contre leurs regards dans "Les lamentations de l’agneau" reflètent le tourment ou la folie et ne peut que constater qu’il s’agit d’un tout autre registre. L’angoisse domine du début à la fin. Si le mythe du vampire a parfois été traité sur le plan de la maladie, l’intensité dramatique reposait sur le danger de la contagion. Par contre le cas d’une maladie héréditaire suppose une notion tout aussi angoissante : la fatalité.

(1) : adapté à la radio, en dessin animé et au cinéma
(2) édition Delcourt

Damien Dhondt

Scénario & dessin : Kei Toume _ Les lamentations de l’agneau 2 ("Hisuji no uta", trad. Tamako Kageyama) _ Delcourt (juin 2005) _ Inédit, poche, noir & blanc, sens de lecture japonais, 200p. 7,50 euros



Retour au sommaire