SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  G - L -  La Séquence des défenseurs de la magie, tome 2 : Les Yeux de la pierre



"La Séquence des défenseurs de la magie, tome 2 : Les Yeux de la pierre"
de
Mary Kirchoff

Editeur :
Fleuve noir (28 mars 2002)
 

"La Séquence des défenseurs de la magie, tome 2 : Les Yeux de la pierre"
de Mary Kirchoff





Le mage Guerrand DiThon s’est depuis longtemps établi dans un petit village. Ses rêves de jeunesse semblent oubliés. Il leur a préféré la quiétude et ce puissant et ô combien gratifiant sentiment d’être indispensable à sa petite communauté.


Pourtant sa loyauté envers le conclave parviendra à lui faire quitter son havre de paix pour accepter de devenir le grand défenseur de Bastion, la forteresse des trois Ordres, en compagnie de Dagamier des Robes Noires et de Ezius des Robes Blanche. Mission essentielle mais des plus routinières. Interminables heures de surveillance et toujours une même conclusion : rien à signaler !


Mais c’est sans compter la soif de vengeance de Lyim Rhistadt, qui pour l’attirer hors de cette citadelle imprenable va lancer un fléau mortel sur la ville natale de Guerrand. Le piège est trop cruel, et Guerrand vole au secours des siens...


Que dire devant cet insipide gruau qu’on essaie de nous faire prendre pour de la fantasy ? C’est affligeant ! D’un inintérêt si abyssal qu’on pourrait parler d’une expérience du néant ! Rien ! ni l’intrigue, ni les personnages et surtout pas le style ne parviennent à nous tirer de l’ennui qui s’abat sur nous dès les premières lignes. Et quand bien même vos neurones, après un échauffement intellectuel des plus puissants, réclameraient un repos proche de l’encéphalogramme plat, même là, non ! je ne vous le conseillerai pas.


Mais après l’accablement vient la colère. Quiconque croirait que ces pages sans originalité aucune ni qualité s’apparentent à un roman de fantasy ne pourraient que grossir les rangs des détracteurs de ce genre si souvent honnis. C’est un clou dans le cercueil où l’on essaie d’enfermer la fantasy !


Sur ce, je cesse mes commentaires parce que je pourrais finir par devenir acerbe...


Les yeux de pierre, Mary Kirchoff, Fleuve Noir. Traduction : Michèle Zachayus. 254 p.


Karine Soum-Domiczack






Retour au sommaire