SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  M - R -  Mémoire effacée
"Mémoire effacée "
de Joseph Ruben

Avec Julianne Moore, Anthony Edwards, Gary Sinise
Columbia TriStar Home Vidéo

Parfois, pour un film, un nom suffit à le distinguer un peu du lot. Ainsi, sorti quasi clandestinement l’an passé, « Mémoire effacée » titillait quand même un peu nos méninges parce qu’il est signé par Joseph Ruben, un gars très inégal, capable du pire (« Money train », « Les nuits avec mon ennemi », et encore, tout ça n’est pas trop nul) comme du meilleur (en premiers, « Le beau-père » et surtout « Coupable ressemblance », « Return to paradise » et dans une moindre mesure, « Le bon fils »). Comme on le voit, ce n’est pas un illustre inconnu, ni un tâcheron reconnu comme tel. En voyant « Mémoire effacée », on peut classer ce dernier dans la liste de ses bons travaux même si au final, on a l’impression d’avoir vu un gros épisode d’ « X-Files ».
Telly est une jeune femme qui vient d’apprendre que son fils fait partie des victimes
du crash de l’avion qui le transportait. Brisée par le chagrin, elle ne peut pourtant se
résigner à cette cruelle vérité. Le lendemain, elle décide d’en savoir plus, et en fait
part à son mari. Ce dernier la regarde incrédule : ils n’ont jamais eu d’enfant, de qui
Telly parle t’elle ? Et autour d’elle, le souvenir de Sam semble bien n’être que dans
sa tête, tous ses proches réagissant comme son mari. Telly va alors se rendre
compte qu’elle est suivie, épiée, et que tout cela cache un réel mystère ou ni plus, ni
moins qu’une folie dont on la pensait guérie ? La vérité sera encore plus terrifiante.
La meilleure partie du film, c’est tout jusqu’à ce qu’on commence à voir poindre
l’inconcevable. Tout l’aspect paranoiaque est vraiment flippant, et force est d’admettre qu’on se demande bien ce qui se passe. Ruben gère très bien le suspense de cette partie. Mais quand arrive la solution, on tombe en plein « X-Files », certes un concept sympathique mais qui atténue quand même un peu l’impression complète de perdre pied dans la réalité. Bon, « Mémoire effacée » ne souffre pas non plus complètement de cette révélation, et au final, il s’agit là d’une bonne série B fantastique, abracadabrante mais qui par les temps qui courent, fait du bien. A noter que Jodie Foster se retrouvera bientôt dans un sujet similaire avec « Flight plan » où là, carrément, son gosse disparaît dans l’avion, et tous les passagers lui soutiennent qu’elle a toujours été seule. L’édition DVD se révèle assez complète, et on retiendra surtout, en plus du making-of promotionnel d’usage, un documentaire au thème voisin mais qui semble vraiment plus juste sur la conception du film. Quand à la fin alternative, comme c’est souvent le cas, elle s’avère moins réussie que celle conservée finalement pour le film. Qui mérite donc une autre chance, il en vaut largement le coup.

Stéphane Thiellement

Note : film : 7/10 DVD : 6/10 (copie excellente, format 1.85 image 16/9ème, vostf)
Bonus (vostf) : commentaires audios du réalisateur et du scénariste ; fin alternative et scènes coupées ; making of ; documentaire sur la conception du film.



Retour au sommaire