SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  S - Z -  Voyage autour du soleil



"Voyage autour du soleil"
de
Tim Haines & Christopher Riley

Editeur :
Flammarion
 

"Voyage autour du soleil"
de Tim Haines & Christopher Riley



10/10

Certains se souviennent encore de cette série de recueils thématiques qui dans les années 80 eurent un certain succès. L’auteur, Stewart Crowley, s’était assigné la tâche fort louable de rêver l’humanité dans un futur éloigné où nous aurions su vaincre depuis longtemps la vitesse de la lumière. Cela nous donna plusieurs albums d’une grande beauté agrémentés d’illustrations innombrables propres à faire rêver, souvent issues de l’illustration underground américaine. Le parti pris par ce travail brillant, c’est de reprendre l’idée de départ de Steward Crowley mais en une optique nettement plus réaliste sans pour autant en ôter l’aspect fictif. "Voyage autour du soleil" est une fresque où l’écrit relaie des photos montages et d’incroyables illustrations. Ce livre s’articule autour des futures conquêtes de l’homme dans notre univers. Imaginez une mission nommée Pégase. Cinq spationautes ont en charge d’explorer l’univers, allant de planète en planète, jouant des éléments et ne jurant que sur leur belle solidarité et leur obstination à repousser toujours plus loin les limites des frontières terriennes. Et c’est bien d’une conquête dont il faut parler.
Un peu à la manière des découvreurs des siècles passés, ils vont se lancer dans une aventure sans commune mesure. La démarche est typiquement Vernienne.
Renonçant aux paillettes de jadis, les auteurs ont privilégié la crédibilité et un certain "sense of wonder" hérité des premiers élans d’une certaine science-fiction qui croyait dur comme fer à ses prétentions sur l’avenir, mais de façon plus crédible, raisonnable. C’est que là nous ne sommes pas dans le fantasque "emphasique" propre à une science-fiction fonctionnant un peu sur le mode de la propagation, mais dans une vision lucide et belle sur ce que nous pouvons faire dans un avenir proche. Freinée par les malheurs et défaites passées, il semblerait que la conquête spatiale soit sur le chemin qui pourrait la conduire dans un proche avenir à gagner une guerre. Guerre contre les frontières, guerre contre les "impossible" qui nous ont fait renoncer à nos rêves depuis bientôt une génération, cette difficile conquête d’une autre liberté nous est en quelque sorte narrée "à rebours" par un verbe rassembleur et unificateur.
Mais qu’est ce que Pégase ?
Pégase c’est tout simplement un projet gigantesque, un projet pharaonien visant à construire le tout premier vaisseau d’exploration extra-terrestre.
Des millions de chercheurs, des volontés unies autour du même projet d’envoyer des humains au-delà de la terre et de la lune dans un voyage d’exploration de toutes les planètes de notre système solaire. La fiction prend immédiatement et on se laisse doucement emporter avec cet équipage dans une odyssée qui aura pour profession de foi d’établir une cartographie de notre univers. A la manière d’un Darwin ou d’un Lamarck, mais avec la passion d’un Christophe Colomb embarqué sur un autre "Nostromo", le lecteur partagera alors le quotidien d’un équipage composé d’un commandant (Tom Kirby) , deux scientifiques (Nina Sulmann et Zoé Lessard) , un ingénieur (Yvan Grigorev) et du médecin (John Pearson) . On s’y croirait presque, et c’est une autre qualité de ce travail mêlant érudition scientifique (toutes les apparentes exagérations ne sont que des vues justes et réalisables sur les futures avancées techniques) et cette jubilation des explorateurs et découvreurs passés.
Ainsi, reprenant la légende de Pégase née du sang de la tête tranchée de Méduse, les auteurs nous servent un nouveau pan des Voyages extraordinaires de Jules Verne. Pégase rejoint l’Olympe pour servir l’homme tout comme l’expédition Pégase rejoint les espaces reculés pour, en répertoriant chaque planète dans toutes leurs configurations, leurs climats comme leur passé, servir les hommes Dieux sans ailes qui lui ont offert ces ailes si précieuses, ces ailes de renom qui auront en charge d’écrire une nouvelle histoire et agrandir notre horizon commun. Magique et beau, sensible et profondément humain, cette cartographie des terres inconnues est une réussite totale et l’amorce d’un avenir pas si lointain que ça. Alors, accoudés sur la rambarde de notre balcon, noue avons l’impression qu’en nous noyant une fois de plus dans le bleu laiteux d’un soir finissant il nous viendra peut-être quelque pensée des cimes, ces pensées que nous envoyons, et qui sait, partageront peut-être d’une façon singulière avec les futurs explorateurs du nouveau monde, ceux là même qui ont ce petit plus dans le regard et qu’on nomme rêveusement "l’étoffe des héros". Un grand moment pour les scientistes convaincus comme pour les poètes croyant toujours qu’on joint les étoiles à bord de voiliers immaculés du lait de la tendresse humaine. Ce livres reste un pari sur l’avenir et une porte ouverte sur nos "possibles" demeurant en puissance dans cet obscure part des ténèbres qu’on nomme génie humain......

Voyage autour du soleil, Tim Haines & Christopher Riley, Flammarion, traduit de l’anglais par Jean Szlamowicz et Carole Couque, 192 pages, 35 €.






Retour au sommaire