SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Spirit of the Sun 1

"Spirit of the Sun 1" de Kaiji Kawaguchi

8/10

"Le soleil na pas disparu il est toujours avec le ciel bleu au-dessus des cendres."

Un fantastique séisme a scindé le Japon en deux, dévastant toutes les infrastructures. Devant l’ampleur de la catastrophe les Américains interviennent en masse d’où une inquiétude (fondée ou paranoïaque ?) du gouvernement japonais. Mais peu importe, en effet afin de contrebalancer leur influence le Japon demande également l’aide de la Chine. Aussitôt dit l’aide arrive. Du premier avion chinois débarque le premier véhicule : une ambulance ? un bulldozer ? Non, un blindé.
Dans le Japon dévasté Chinois et Américains occupent les deux parties du Japon, alors que les Japonais cherchent à survivre.
Kaiji Kawaguchi est l’auteur de "Zipang" (prix Kôdansha en 2002) où un navire de guerre ultra-moderne japonais voyageant dans le temps se retrouvait à la veille de la bataille de Midway, "Eagle" (à paraître) qui suit la candidature à la présidence américaine d’un candidat d’origine japonaise et la Flotte silencieuse "Chinmoku no kantai" (non traduit) relatant la déclaration d’indépendance d’un sous-marin japonais.
L’auteur est qualifié de nationaliste. Pour le moment je me permettrais de nuancer cette affirmation. L’attitude de la Chine et des Etats-Unis est crédible. On ne doit pas s’étonner qu’une dictature cherche à avancer des pions stratégiques et que les Etats-Unis cherchent à la contrer en occupant l’autre partie du Japon. Néanmoins on perçoit un patriotisme certain comme quand un secouriste ayant la quarantaine déplore que trois jeunes japonais n’aient pas eu l’énergie de réussir à le voler.
De même la famine menaçant le Japon est assez réaliste. En situation normale le Japon ne produisant pas assez de nourriture est obligé d’utiliser le produit de ses exportations pour en acheter à l’étranger. S’il n’est plus en mesure d’exporter ni même de produire les Japonais souffriront de la faim.
Cependant la logique aurait consisté à débuter l’action dans le futur proche. Or curieusement la catastrophe a commencé en 2002 alors que le manga a débuté sa publication en 2003. Je regrette également que les éditions Tonkam n’aient pas pensé à placer une carte du japon avec une indication des lieux explorés par les différents protagonistes.

Damien Dhondt

Scénario & dessin : Kaiji Kawaguchi _ Spirit of the sun 1 (Traduction : Daniel Andreyev) _ Tonkam (avril 2005)_ Inédit, poche, sens de lecture japonais, 15p. 7,50 euros



Retour au sommaire