SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  S - Z -  Croisades



"Croisades "
de
Jack Vance

Editeur :
Gallimard Folio SF
 

"Croisades "
de Jack Vance



7/10

La grande bamboche. Lorsqu’il a découvert le moyen de passer d’un monde à un autre Alan Robertson ignorait qu’il changerait l’avenir de la planète : finis les problèmes de surpopulations, de guerres et autres calamités, les hommes peuvent désormais choisir le monde dans lequel ils souhaitent vivre, à l’instar du choix d’une maison. Mais lorsque Duray découvre que les passages vers son monde sont tous fermés, il soupçonne son cousin Bob de lui avoir fait une mauvaise blague.
Les œuvres de Dodkin. Luke Gorgatch n’est pas un citoyen modèle de l’Organisation, espèce de société hyper-bureaucratisée. Son non-conformisme lui a valu d’être relégué au rang des manœuvres de catégorie D, dernière étape avant la fonction la plus basse de l’échelle sociale. Aussi, Luke se résigne-t’il à effectuer son pénible travail mais lorsqu’une circulaire surréaliste portant sur l’entretien et le stockage de sa pelle l’oblige à sacrifier trois heures de son temps libre, Luke voit rouge et entend bien découvrir qui est à l’origine de cette énormité.
Les faiseurs de miracles. Il y a très longtemps, à une époque de guerre interplanétaire, des vaisseaux se sont échoués sur Pangborn. Des siècles plus tard, les ensorceleurs ont succédés aux scientifiques, les survivants ont formés un système féodal et parce que les hommes restent des hommes, les guerres continuent de faire rage. Mais lorsque le plus puissant seigneur décide de s’attaquer à la race primitive des indigènes, il ne s’attend certainement pas à une telle résistance. La science, bannie, pourrait-elle apporter une solution ?
Les maîtres de Maxus. Travec débarque sur Maxus, centre commercial et technologique de l’univers, avec pour unique objectif celui de retrouver les membres de sa famille enlevés par un esclavagiste en vue d’être vendus sur Maxus. Mais lorsque l’esclavagiste se révèle être en plus une espèce de gourou religieux, les choses se compliquent passablement pour Travec.

Pour les amateurs de SF et de Fantasy, Jack Vance n’est plus à présenter. Les quatre longues nouvelles ici éditées (et dont seule Les maîtres de Maxus est inédite en français) couvrent 22 ans de son existence puisque la plus ancienne date de 1951 et la plus récente de 1973. De plus, elles offrent l’avantage de nous faire découvrir des univers variés tantôt flirtant avec le space-opéra, tantôt flirtant avec la fantasy, en passant par des mondes plus confinés rappelant celui du 1984 de Orwell avec un zeste de Kafka. On pourra néanmoins regretté que dans certains textes les personnages principaux restent relativement caricaturaux, mal dégrossis.
Ce ne sont certainement pas les meilleures créations de Vance mais elles ont le mérite d’exister et leur publication n’est pas usurpée, la lecture reste très plaisante. Retenons principalement Les œuvres de Dodkin et Les faiseurs de miracles qui me paraissent plus abouties.

David Miserque

Jack Vance,Croisades, Ed. Folio SF, Illustr. Cyril Terpent, 422 p






Retour au sommaire