SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Maxime Murène : T.1 - La vierge avortée

"Maxime Murène : T.1 - La vierge avortée" de Nicolas Jarry et David Nouhaud

Delcourt
9/10

Le monde démoniaque s’est adapté et modernisé. Fini le pacte signé avec le sang, (à cause des maladies) fini le don de l’âme comme paiement des interventions lucifériennes. Il faut de l’argent, car le démon moderne s’habille en costume de prix, chausse des santiags et roule en automobile. Maxime Murène est l’un de ces démons new look qui a atteint le grade de RDA : Représentant Démoniaque Assermenté. Il est ambitieux et à l’image de son nom, très vorace. Sa première mission consiste à retrouver la fille de Darsien Duras, Julie qui a disparu depuis six mois. Sa recherche de renseignement sur cette jeune personne se heurte à un verrouillage. Julie est classée VAS : Vierge en Attente de Sainteté. Mais il apprend d’une autre source qu’elle a avorté !
Son patron lui demande de fermer les yeux sur certaines affaires. Mais il en faut plus pour arrêter un Murène. Seulement...

Le scénario de Jarry est un mélange réussi de roman noir de la meilleure époque, de détective novel, d’enquête mouvementée à la James Bond et de X-Filles. Le tout est mâtiné de démonologie, de fantastique et d’un humour qui va du premier au trente-sixième degré. Les dialogues sont pétillants et Nicolas Jarry exploite au mieux le décalage qu’il crée entre l’univers infernal traditionnel et celui qu’il pourrait être avec l’usage de moyens modernes. C’est une bonne histoire, rythmée, avec tout ce que le genre doit mettre en œuvre. De plus, ce scénario concilie les codes de ces différents genres, pour, presque, en créer un nouveau. C’est très agréable à découvrir, avec plein de surprises et un suspense qui se maintient.
Nouhaud réussit un dessin classique qui met en valeur l’intrigue. Les couleurs, la représentation des personnages principaux et l’atmosphère qui doit se dégager d’une telle histoire sont bien rendus, grâce à une dominante de couleurs cuivrées. Le trait est dynamique et les à-plats valorisent quelques trouvailles dans le découpage et la mise en scène.
Un album qui se lit avec intérêt, nous plonge immédiatement au cœur de l’action et laisse supposer une suite prometteuse.

Serge Perraud

Maxime Murène : T.1 - La vierge avortée, scénario de Nicolas Jarry, découpage, dessin et couleurs de David Nouhaud, Delcourt, février 2005, 48 pages, 13 €



Retour au sommaire