SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  M - R -  Je suis une légende



"Je suis une légende"
de
Richard Matheson

Editeur :
Gallimard (9 mai 2001)
 

"Je suis une légende"
de Richard Matheson



+++++


Il n’a l’air de rien et pourtant ce petit livre est un des plus grands chef-d’œuvre de la littérature fantastique. Du haut de ses 180 pages seulement, voilà presque 50 ans qu’il fait frémir ses lecteurs. Normal donc qu’il soit aujourd’hui une nouvelle fois réédité. Son intrigue est pourtant des plus basique. Robert Neville est tout simplement le dernier homme sur Terre. Simple mais délicieusement angoissant. En effet, Robert n’est pas tout à fait seul. Nuit après nuit, des hordes de vampires viennent hurler à la porte de sa maison, attirés par sa chair fraîche. L’enfer sous ses fenêtres... Surtout que parmi ces êtres de cauchemars se trouvent sa femme et des gens qu’il a connu, avant qu’eux aussi ne succombent à la curieuse maladie qui les a laissés pour mort avant de les voir se relever. Pire, certains gardent assez d’humanité pour l’appeler par son nom. On imagine sans peine la torture morale que cela peut-être pour notre héros, calfeutré chez lui. Heureusement, à l’horreur des nuits se succèdent les jours salvateurs. Organisant sa retraite, Robert passe son temps à faire ses courses, tuer les vampires à l’agonie surpris par le soleil et essayer de comprendre ce mystérieux phénomène qui a décimé l’humanité. Des recherches vaines... L’espoir est mort pour les hommes et il est le dernier d’entre eux. Je suis une légende est un bijou comme on en voit peu. Avec un vrai talent de narrateur, Richard Matheson a su donner une dimension profondément humaine et poignante à son histoire. On est loin, très loin, des Dracula et autres Lestat. Sans être un surhomme, Robert se contente d’accomplir son rituel quotidien où chaque acte est une petite victoire contre le désespoir. Pour le lecteur, l’identification n’en est que plus facile. Bref, malgré les années, Je suis une légende garde une force qui le rend indispensable. À lire absolument.


Richard Matheson, Je suis une légende, Folio SF, 190 pages, trad. de Claude Elsen


Jérôme Vincent







Retour au sommaire