SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Amakusa 1637

"Amakusa 1637" de Michiyo Akaishi

7/10

- On est en quelle année ?
- Nous sommes en l’an 14 de l’ère Kanei
- Sans déconner ?

Comme le savent tous ceux qui ont vu la série TV "Shogun" le catholicisme s’est implanté au Japon au XVI° siècle. Mais s’il est toujours présent, c’est qu’il a été réintroduit au XIX°s. En effet il avait pratiquement disparu deux siècles auparavant, suite au massacre des Catholiques organisé par les autorités.
Pour six lycéens japonais, membres du club de kendo de leur école catholique, les problèmes commencent réellement lorsqu’ils réalisent que leur naufrage les a projeté à travers le temps, plus précisément en 1637 et ceci dans la province de Nagasaki. C’est à dire au lieu et à l’époque où 25.000 catholiques sont sur le point d’être massacrés. Ce n’est pas le moment d’exhiber leur croix symbole de leur religion...Trop tard !
Confrontés au prochain massacre de leurs coreligionnaires et accessoirement du leur, les lycéens du XXI° siècle vont réagir différemment. Ce qui complique les choses c’est qu’ils sont arrivés à différentes périodes avec quelques jours ou quelques années de décalage. De toute façon Amakusa Shiro (1) le principal leader de la rébellion est mort un an avant les évènements historiques. En fait l’un des voyageurs temporels, l’a éliminé afin d’essayer de modifier l’histoire. Mais Natsuki étant le sosie du personnage historique la continuité temporelle va pouvoir se poursuivre, le fait d’être championne de kendo peut l’aider à jouer ce rôle. Mais doit-elle laisser l’histoire se poursuivre en combattant dignement, ou alors essayer de gagner le combat en contradiction avec l’histoire ou bien encore inciter les Chrétiens japonais à succomber sans révolte ?
Le plus grave est que l’un des voyageurs temporels nommé Masaki Miyamoto est arrivé il y a bien longtemps. A présent amnésique, ignorant tout de sa véritable identité comme de sa religion, il a pris le nom de Miyamoto Musashi et se retrouve dans le camp ennemi. Les livres d’histoire sont formels. Le plus grand samouraï du Japon Miyamoto Musashi est destiné à affronter Amakusa Shiro le chef des Chrétiens.
Les éditeurs français se sont enfin décidés à publier la large production de Michiko Akaishi (2). Le seul problème c’est que ce manga fantastique a été réalisé dans optique "shojo", soit un manga sentimental destiné avant tout à un public féminin, ainsi c’est une fille qui est le sosie du jeune samouraï, d’où une approche sentimentale qui n’est pas vraiment adaptée au contexte (3).

(1) cf. le film "Le révolté" (1962) d’Oshima Nagisa, il fit une brêve apparition dans "Fever la rencontre ultime" (Tonkam) et fut mentionné dans GTO alors que l’héroïne d’"Hagane" (Generation Comics) affronta sa réincarnation. Il fut également l’un des personnages du jeu d’arcade "Samouraï Shodow" (en tant que méchant de l’histoire, logique : un samouraï catholique ne pouvait être qu’un sorcier maléfique),
(2) cf. le dessin animé "Julie & Stéphane" (sur France 2 en 1988) et le manga "L’éternité peut-être" (J’ai lu)
(3) Pour plus de précision sur ce sujet je vous suggère "Ugaki le serment du samouraï" de Robert Gigi (Dargaud, 1984)

Damien Dhondt

Amakusa 1637 _ Auteur : Michiyo Akaishi _ Akiko (traduction Louli Menini)_ Inédit, poche, noir& blanc, sens de lecture japonais, 190p. 6,95 euros



Retour au sommaire