SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Le Monde de Edgar P. Jacobs

"Le Monde de Edgar P. Jacobs" de Claude Le Gallo et Daniel Van Kerckhove

Le Lombard
10/10

Ce nom est synonyme, aujourd’hui, d’une BD d’une grande qualité graphique, d’un récit innovant et d’un scénario où l’exotisme le dispute au fantastique. Que ce soit avec Le Secret de l’Espadon, Le Mystère de la Grande Pyramide ou La Marque Jaune, pour ne citer que les albums qui ont contribué le plus à la notoriété de l’auteur, celui-ci s’attache à une approche du mystère : mystères du passé liés à l’archéologie, mystères des forces occultes voire inconnues, mystères scientifiques et secrets technologiques, mystère de la nature humaine et de ses capacités. Chaque album de l’auteur marque une exploration dans ce sens, une recherche sur les mythes fondamentaux de l’humanité, allant jusqu’à la conquête des étoiles ou la découverte de l’Atlantide.
Jacobs a su proposer, pour vivre et animer ces aventures merveilleuses, deux personnages qui ont, dès leur création, entraîné l’adhésion des lecteurs. Ce duo se compose de façon relativement classique : l’impulsif et le raisonnable. Philip Mortimer, (Indiana Jones avant l’heure) représente le monde scientifique et l’impulsivité des découvreurs, Francis Blake représente la force officielle, la loi et possède tout le flegme, le sang-froid que ce rôle implique.
On peut définir l’œuvre BD de Jacobs, une œuvre relativement restreinte en volumes, par la mise en scène d’aventures originales, trépidantes, où se mêlent mystère et fantastique, le tout servi par une imagination débordante d’invention. Mais Jacobs n’a pas été que dessinateur de BD. Il aurait pu réussir : « une carrière de chanteur, de costumier et de décorateur d’opéra, voire de peintre, d’affichiste, de romancier, de metteur en scène, de sculpteur... ». Cet homme avait tous les talents et la présente monographie retranscrit toute la richesse de l’homme et de son œuvre, par une sélection rigoureuse des illustrations, par une large part faite aux déclarations et écrits personnels de l’auteur. C’est l’intérêt, car un auteur n’est pas isolé dans une bulle. Il nourrit son inspiration des éléments et des événements qui l’entourent. Il puise dans ses acquis, dans ses expériences, dans son vécu antérieur pour faire de cet ensemble, l’œuvre aboutie que le public connaît.
Cette monographie se complète par un dossier consacré à La Marque Jaune, l’album devenu légendaire. En trente-deux pages, Daniel Van Kerckhove fait le tour du sujet, de la façon dont Jacobs a abordé la création de cette histoire et conclut avec les nombreuses parodies qui ont vu le jour depuis.
Un ouvrage incontournable aujourd’hui dont la réédition s’imposait et s’imposera régulièrement

Serge Perraud

Le Monde de Edgar P. Jacobs, Claude Le Gallo et Daniel Van Kerckhove, Le Lombard, décembre 2004, 176 pages, 22,50 €



Retour au sommaire