SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  G - L -  Vamphyri



"Vamphyri"
de
Brian Lumley

Editeur :
Fleuve Noir
 

"Vamphyri"
de Brian Lumley



6/10

Prescience, télépathie, télékinésie, nécromancie et d’autres dons bien plus bizarres existent et sont utilisés par les membres des réseaux ESP britanniques et russes. Harry Keogh, le chef du réseau britannique était un nécroscope. Il conversait avec les morts et ceux-ci le trouvant sympathique lui dévoilaient leurs secrets. Etait car Harry est mort en prenant la tête de l’attaque qui a détruit le réseau russe dont le chef était un vamphyri. Toutefois il ne restera pas mort longtemps puisque dès la quatrième de couverture on apprend qu’il va revenir d’entre les morts. Vamphyri est accès sur la menace que les vamphyris font peser sur le monde et sur le combat des agences ESP pour éradiquer cette menace. On découvrira une variation assez originale du mythe des vampires ainsi que de leur transformation. On retrouvera également la bonne vieille opposition russe contre le reste du monde. Le KGB et ses agents, tout entier dévoués à la sainte Russie, joueront bien sûr leur rôle de trouble fête. La préface compare Brian Lumley à Lovecraft. On est toutefois loin de l’ambiance glauque et sombre qui émane des histoires de Lovecraft. Les deux premiers tiers du livre sont un peu longs et ne sont là que pour planter le décor et permettre à l’auteur de détailler sa conception des vampires. L’action s’accélère dans le dernier tiers et même s’il n’y a pas de réelle surprise sur le dénouement, on se surprend à se laisser prendre par les mots et même à attendre le troisième tome lorsqu’on finit de lire les derniers mots de celui-ci. En bref, un livre qui ne vous donnera pas de sueurs froides et qui a tendance à être un peu long mais qui reste plaisant à lire et qui peut être considéré comme la fin du premier acte d’une tragédie en treize volumes.

Flynn BigGeek

Vamphyri , Brian LUMLEY, traduit par Denis Labbé, édition Fleuve Noir collection thriller fantastique janvier 2004, 537 pages.






Retour au sommaire