SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Aïeïa d’Aldaal

"Aïeïa d’Aldaal" de Bourgeon / Lacroix

9/10

Alors qu’Aïeïa, son lance-harpon à la main, vient faire du troc chez une bande de gosses ( en s’efforçant de n’en laisser aucun se placer dans son dos), elle découvre une jeune femme nommée Cyann, attachée dans l’eau et sur le point de servir d’appât à une horde de crabes. Aïela l’embarque sur son bateau pour le travail et les tours de garde jusqu’à ce qu’elle la revende. Cette Cyann est vraiment étrange. Elle ne connaît rien de la vie sur Aldaal et affirme être venue d’un autre monde en franchissant une porte.
Selon elle sur Aldaal une journée dure l’équivalent d’un an sur sa planête nommée Ohl. Ici la population fuit la nuit, ce qui entraîne une organisation économique dont profite une compagnie privée disposant de la maîtrise de la technologie.

Résumons : la principale ressource de cette planète est le micomi qui se développe sur...la fiente des rats élevés par les Rateaux. Les Pécheux et Maraicheux les nourrissent. Les Rafieux transportent le micomi et déplacent les populations afin qu’elles ne soient pas rattrapés par la nuit. Ils sont presque en haut de l’échelle mais leurs rafiots fonctionnent grace aux piles livrés par les milyeux en échange du micomi qui est exporté sur d’autres planètes où il sert de médicament (1). Quant au micomi il est récolté par les enfants en surnombre de toutes les classes sociales. Evidemment tout ce petit monde commerce ou se massacre à l’occasion, par intérêt ou par envie.

L’héroïne de "La sOurce et la sOnde" et de "Six saisons sur ilO" perd ses hauts moyens technologiques, ce qui donne lieu à une lente traversée de long en large d’une planète dans un moyen de transport motorisé avant de finir à pied, en espérant parvenir à une porte de téléportation où le remède est livré. La ressemblance avec le 2° tome est évidente. Mais il n’y a pas que cela. Outre la riche description d’une nouvelle planète on peut s’interroger sur la légende de la princesse Arda qui a connu une situation semblable à celle de Cyann. Le Vé nous avait informé qu’il existait plusieurs légendes de Cyann ou cycle d’Escianna. A partir de là on peut se rappeler que les portes de téléportation peuvent également servir à voyager dans le temps. Et puis que signifie cette vision des soldats de l’Ancien Empire qui apparaissent brièvement avant de disparaitre dans le néant ? De plus Cyann est arrivé sur Aldaal par erreur. Sa destination était Adalarann. Que voulait-elle faire sur Aldalarann, la planête d’Ilui son amour défunt ? Peut-être le rencontrer avant qu’il ne soit déporté en esclavage sur ilO où il est destiné à mourir et peut-être ainsi le sauver. Au fait, Cyann est bien arrivée sur Aldaal mais quand ?

Peut-être aurons-nous des réponses mais les quelques révélations à la fin de ce tome permettent bien des développements.

Après plus de sept ans d’attente, suite à la lente procédure judiciaire avec les éditions Casterman (2) nous découvrons enfin aux éditions Vents d’Ouest la suite des aventures de Cyann flanquée d’une nouvelle copine en la personne d’Aïeïa : borgne, lesbienne et tueuse (pas à sang-froid, elle trucide en souriant). Marquée par la vie, elle ne rêve que de renverser les puissants...afin de prendre leur place. Outre les personnages complexes nous découvrons par le biais des superbes dessins de Bourgeon (3) un univers des plus détaillé.

En résumé : c’est pour quand le prochain tome ?

(1) c’est le produit qui a guéri les jambes de Cyann (cf p. 90 de la sOurce et la sOnde)
(2) également connues sous le nom de Casteman ou Kasteman, l’éditeur mythique qui aurait publié la toute première version du Cycle de Scyanne sur la lointaine Planête Bleue (cf. La clé des confins p. 50)
(3) 2 tomes de "Brunelle et Colin", les 5 tomes des "Passagers du vent", les 3 tomes des "Compagnons du Crepuscule", sans oublier le cycle de Cyann (2 tomes + 1 hors-série)

Damien Dhondt

Scénariste & dessin (conception) : Bourgeon & Lacroix, Scénario & Dessin (réalisation) : Bourgeon _ Aïeïa d’Aldaal (le cycle de Cyann) _ Vents d’Ouest (février 2005)_ Inédit, grand format, couleurs, 76p. 15 euros



Retour au sommaire