SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  M - R -  Les Flammes de la nuit



"Les Flammes de la nuit"
de
Michel Pagel

Editeur :
J’ai lu (5 avril 2002)
 

"Les Flammes de la nuit"
de Michel Pagel



++++


Fuinör est un monde médiéval divisé en contrées : Amour, Folie, Or... Les Fées incarnent la Loi immuable des dieux et punissent tous ceux qui y contreviennent. Turgoth III dirige un royaume statique où les nobles jouissent de leurs biens et se pavanent à la cour. Les serfs sont exploités et, pour eux, le travail et les souffrances sont les seules perspectives. Fuinör est un monde dur et sans fantaisie.


Mais l’Enchanteur a décidé de renverser l’ordre établi, de détruire cette société qu’il estime injuste. Pour cela, il doit s’opposer aux dieux. Son plan débute avec la naissance de Rowena, fille de Turgoth III et future reine. Lors de la présentation du bébé aux Fées, l’Enchanteur intervient et offre à la princesse... l’intelligence !


Rowena grandit et devient une femme magnifique et indépendante. À 18 ans, elle tombe amoureuse du Faiseur de nuages, mais celui-ci l’abandonne dès leur première nuit d’amour. Déchirée, Rowena avoue son amour à son père qui l’exile dans la Contrée de la Folie. C’est là qu’elle découvre et intègre un groupe de fous, avant d’accepter d’être l’élève de l’Enchanteur. Rowena se forme alors à la sorcellerie et prépare sa vengeance contre son père et son amant.


À partir de là, le récit s’étoffe car les Flammes de la nuit ne raconte pas seulement l’histoire de Rowena, loin de là. Il y a aussi celle du Fou, représentant caricatural de la Loi immuable, qui cherche à s’extraire de sa condition. Il y a encore les intrigues de cour opposant plusieurs factions, ou les ambitions d’une baronne déçue. Peu à peu, c’est l’ensemble de Fuinör qui est mis en scène et les surprises se succèdent. Lorsque l’on croit avoir deviné la suite, un élément inattendu vient tout remettre en question.


La narration reste pourtant fluide et agréable à lire. Les idées nombreuses et créatives de Michel Pagel sont servies par une plume de qualité. Ce livre est avant tout une ode à la Nature dépeinte aussi puissante que ses dieux créateurs, le mouvement de l’une s’opposant à l’immobilisme des autres. L’utilisation omniprésente des couleurs donne une atmosphère particulière et dense à cette aventure très imaginative, et le lecteur termine sa lecture avec un peu de l’enchantement présent sur le monde de Fuinör


Les Flammes de la nuit, Michel Pagel. Éditions J’ai Lu, Collection Fantasy. 574 p.


Christophe Del Rosario







Retour au sommaire