SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Niraikanai Paradis premier 1-2

"Niraikanai Paradis premier 1-2" de Megumu Okada

8/10

"Il faut châtier les Kami"

Mikami enquête sur la mort de sa soeur décédée dans l’île d’Okinawa. Ce tragique évènement est survenu alors que venu de l’espace un mystérieux objet avait percuté une station spatiale avant de s’écraser sur l’archipel d’Okinawa. Le corps de sa soeur retrouvé carbonisé avait logiquement conduit la police à conclure à un suicide. Mikami avait fait le rapprochement avec les derniers mots prononcés par une femme dans la station spatiale. Mais comment une américaine avait-elle pu s’exprimer en dialecte d’Okinawa ?
Aussi Mikami fait-elle appel au "Chercheur".
Elle rencontre d’abord Hiragi son assistante : une adolescente qui s’avère être une experte en art martiaux, ce qui peut s’avérer utile car les tueurs s’approchent. Une petite démonstration plus tard, les voici neutralisés. Ah, voici un client plus sérieux, son cas est vite réglé par une balle dans le coeur et une autre dans la tête et.... bon, ça ne suffit pas. Là, il y a un problème.
Heureusement voici le "Chercheur" alias Hotsuma le maître du son aveugle, d’où un affrontement particulièrement destructeur pour les infrastructures urbaines et ça ne fait que commencer.
Ce manga repose sur les Kami, ces créatures symbolisant les puissances de la nature dans la mythologie japonaise. Mais on trouve également des organisations secrètes comme la "Section 8" dirigée par le père d’Hiragi, combattant les gens comme le Chercheur ou se servant d’eux afin de servir dans l’ombre le Japon. Mais il existe également une autre organisation rivale "Shiranui" aux buts inconnus, sans oublier l’intervention des Américains.
Il s’agit d’un manga d’un excellent niveau graphique (1), bourré de citations et rédigé dans sa version originale en japonais, ainsi qu’en dialecte d’Okinawa. Il est également une source précieuse d’information sur l’histoire japonaise, sa société, sa mythologie, ainsi que...sur sa cuisine. Depuis quelques temps la tendance est de mettre dans les mangas des notes en bas de pages ou à la fin de l’ouvrage, mais dans le premier tome nous avons droit à près de quarante notes, suivies de trois pages d’explication historique.
C’est l’occasion de mettre un bémol aux louanges. Outre que l’auteur s’essaie parfois à un humour particulièrement lourd, on découvre une histoire cachée du Japon. Ainsi les Etats-Unis auraient annexé l’île d’Okinawa parcequ’elle était l’île des Kamis. Pourquoi pas ? Mais l’auteur affirme même que ce seraient les USA qui auraient déclaré la seconde guerre mondiale dans ce but. Aux dernières nouvelles les Etats-Unis ne sont entrés dans le second conflit mondial que fin 1941 et ceci à la suite de l’attaque japonaise sur Pearl-Harbor. Quand le patriotisme dérive vers le nationalisme cela devient parfois inquiétant et toujours idiot.

(1) il est le dessinateur de "Saint Seiya G" acuellement en cours de parution chez Generation Comics

Damien Dhondt

Auteur : Megumu Okada _ Niraikanai Paradis Premier 1-2_ Traduction : Tamako Kageyama _Delcourt _ Inédit, moyen format, noir & blanc, sens de lecture japonais, 240p. 12,90 euros



Retour au sommaire