SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Weëna 3 : Résurgence

"Weëna 3 : Résurgence " de Corbeyran, Picard, Brants

9/10

"Le sortilège d’Old’ork est en marche ! Il faut le prendre de vitesse !

Pour ce troisième tome des aventures de Weëna dont le destin est lié à celui du royaume de Nym-Bruyn Corbeyran s’est enfin décidé à nous livrer des informations sur cet univers.

Tout repose sur la séparation de la dynastie familiale du royaume en trois branches distinctes. La "branche maîtresse" règne aujourd’hui sur le royaume. La "branche morte" incestueuse n’est plus composée que du prince Moorckoor et de sa soeur Ojla. Enfin il existe la "branche invisible" nomade, fondée jadis par le magicien Noor dont Weena serait une descendante.

Si la branche maitresse s’efforce tant bien que mal de gérer le royaume, la branche morte est divisée. Ojla est bien décidée à suivre la tradition familiale alors que Moorckoor lui cherche à épouser un membre de la branche invisible (en l’occurence Weëna), afin de rompre la malédiction et de s’emparer du pouvoir. Les objectifs de Weëna sont plus immédiats : échapper à son ravisseur.

Mais Haggral le cartomancien au service de Moorckooor soupçonne que le magicien Old’ork, en maudissant autrefois la branche morte, avait un plan secret.

Ballotés par les évènements, les différents protagonistes s’efforcent de lutter contre leur destin ou au contraire de s’y conformer. Leur périple, parfaitement illustré par Alice Picard, nous permet de découvrir le royaume et de jetter un regard pessimiste et lucide sur ses habitants.

Damien Dhondt

Scénario : Corbeyran, Dessin : Alice Picard, Couleurs : Elsa Brants _ Weëna 3 : Résurgence _ Delcourt (janvier 2005)_ Inédit, grand format, couleurs, 46p. 12,50 euros

Un autre avis :

Weëna : T.3 - Résurgence
De Corbeyran, Alice Picard, Elsa Brants.
Delcourt
9/10

Weëna et Opéra se sont embarquées, cachées parmi une cargaison de largols, sur un bateau de transport de troupe en route pour la forteresse d’Ergoön. Elles veulent rejoindre le Cloître des Glaces parce qu’il est interdit aux hommes. Pour tromper l’ennui Opéra retrace à Weëna, que cela n’intéresse guère, l’histoire de Nym-Bruyn et de ses différentes dynasties. Elles sont découvertes, et pour fuir le viol collectif, se jettent dans les eaux glacées.
Olja a rattrapé Morckoor, son frère, alors qu’il était sur les talons de Weëna. Elle lui a tranché le bras droit et profité de l’état de semi-coma de son frère pour se faire féconder, selon la malédiction qui impose aux membres de « la branche morte », de se reproduire entre eux. Grosse en quelques minutes, elle donne vie à une monstruosité qui veut la dévorer. Morckoor, malgré son état, la met en fuite. La naissance de cette horreur ressemble, selon le mage Haggral, à la résurgence d’un sortilège ancien que seul Old’Ork a pu mettre en œuvre. Et c’est ce mage qui est à l’origine de la malédiction de la « branche morte ».

De la magie, encore de la magie, toujours de la magie ! Corbeyran, fidèle à sa manière, s’investit totalement dans tout nouvel univers qu’il explore. Bien que le sujet ait déjà été exploité à de fort nombreuses reprises, dans des cycles fameux de SF, l’approche en est attrayante. Le savoir-faire du scénariste, allié à une curiosité et une envie de découverte, donne à cette saga une tonalité de conte où l’intrigue fait la part belle au merveilleux. Cependant, c’est l’éternelle lutte pour le pouvoir, lutte pour l’amour que Corbeyran déroule devant nous. La transposition dans un monde elfique lui permet des variations cohérentes, des péripéties qui restent dans un contexte crédible.
Ce scénario, comme beaucoup d’autres d’ailleurs, resterait cependant insipide sans le support de l’image. Ici, il est servi par des dessins magnifiques aux couleurs superbes dans une mise en page relativement sage. Les décors, le mouvement, le rythme qui se dégage des actions, le dynamisme font de cet album une réussite, même si, « en pinaillant » on peut remarquer quelques faiblesses, une qualité inégale pour quelques pages.
Mais qui d’Alice Picard, la dessinatrice ou d’Elsa Brants, la coloriste fait le plus ? Le talent conjugué de ces deux jeunes femmes donne naissance à des pages qui rappellent la magnificence et la splendeur des albums de Florence Magnin.
Une série qui a tout pour plaire, car, en fait, les « petits défauts » concourent à une originalité et s’oublient très vite.

Serge Perraud

Weëna : T.3 - Résurgence, scénario de Corbeyran, dessin d’Alice Picard, couleurs d’Elsa Brants, Delcourt, collection Terres de Légendes, janvier 2005, 48 pages, 12,50 €



Retour au sommaire