SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Les Nouvelles aventures de Conan

"Les Nouvelles aventures de Conan" de Busiek, Nord, Yeates, Stewart

10/10

Version française de la nouvelle franchise Conan lancée par Dark Horse Products, cette nouvelle série de bandes-dessinées marque le ton en renouant avec le visuel propre à son géniteur d’origine, à savoir Robert Ervin Howard. Loin du crayonné fin et incisif, clair et dynamique d’un Buscema, un ton plus clair que les peintures figées d’un Frazetta, les dessinateurs, Gary Nord et Thomas Yeates esquissent un héros plus proche de celui illustré par Mark Schultz pour le premier volume des oeuvres complètes de Conan par Howard publiées par les éditions Wandering Star. Ils nous dépeignent un monde qui a vu la fin des royaumes hyboriens, un monde pour lequel Conan est moins qu’une légende, une fumisterie.

Un noble, chargé de collecter et répertorier les terres et richesses nouvellement conquises par son royaume, se voit convié à la découverte d’une chambre souterraine, en fait la chambre funéraire gorgée d’or et de pierreries de l’ancienne cité de Tarantia entièrement vouée au culte d’un certain Conan. Impressionné par la statue du grand roi barbare, dont les inscriptions proclament le retour prochain, le seigneur charge son aide, "Wazir", de lui traduire et lui conter les chroniques de l’illustre personnage. Collectant les données à partir de documents sur parchemin, Wazir commencera à raconter à ce noble las de ce voyage insipide, l’histoire de ce Conan, tels les chroniqueurs de jadis. Il lui contera l’histoire du monde hyborien fait de magie et de mystères, de beautés et d’horreurs sans noms ou déambule alors un jeune Conan encore adolescent. Dans ce premier opus au graphisme superbe nous avons une adaptation libre de la nouvelle de Howard "La fille du géant du gel". En extrapolant l’histoire originale par l’introduction d’un prologue, les dessinateurs parviennent à donner plus d’épaisseur au personnage de Conan, un arrière fond qui fait son passé et des perspectives d’avenir que dans son esprit encore jeune il évalue encore mal (le Mythe de l’Hyperborée) . Après avoir pris la défense d’un village Aesir il partira dans une expédition punitive contre les pillards Vanir. Parti en poste avancé et dupé par un rival, Conan se verra avec une petite troupe faire face à toute une armée Vanir. Après un dernier duel sur un champs de cadavres, Conan va se voir confronter à la vieille légende des Walkyries, en fait celle qu’on nomme "La fille du géant du froid". Les dessins, en constante hésitation entre la peinture et le classique comics rompu à la cinétique nous donne un Conan tout simplement superbe. Loin de tout ce qui a été fait, bénéficiant des couleurs soutenues de l’encreur Dave Stewart, ce Conan bénéficie en outre d’une très belle mise en scène due au talentueux Kurt Busiek. On y retrouve la folie narrative de Howard mise en image sans fausse note et renforcée même pas un arrière fond mythique, une sorte de célébration de Conan tel un mythe pour les proches époques qui succèdent à son histoire. Et c’est là le coup de maître de ses géniteurs, une prouesse tant d’un simple point de vue artistique que technique, bref une réussite totale du genre. Cela faisait longtemps que les amateurs attendaient une telle renaissance, c’est chose faite grâce aux éditions Soleil qui ne cessent de rendre hommage au personnage le plus célèbre de la fantasy, bien avant que ne déferle la folie Tolkien. Vivement la suite.......

Les Nouvelles aventures de Conan, Busiek-Nord-Yeates-Stewart, Soleil productions.



Retour au sommaire