SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Interviews -  Comédiens de doublage : Dead Like Me
Interview de Comédiens de doublage : Dead Like Me
Par Laurent Girard

Dernier ajout : dimanche 16 janvier 2005

"Comédiens de doublage : Dead Like Me "

VERONIQUE PICCIOTTO
v.o. : Ellen Muth / Rôle : George Lass
par Laurent Girard
le 25 mars 2004

- Quel acheminement vous a amené à jouer des personnages sur scène et devant la caméra ?
Depuis petite, j’ai toujours eu envie de jouer sur scène. L’émotion particulière, que je ressentais lorsque j’étais sur les planches dans les spectacles de fin d’année, m’est toujours restée en mémoire. Mais je ne pouvais pas imaginer en faire mon métier car c’était inenvisageable dans le milieu social dans lequel j’évoluais (milieu modeste). J’ai donc laissé ce rêve de côté. Je faisais donc des études supérieures en biologie lorsque, n’y tenant plus, j’ai décidé de m’inscrire dans un cours de théâtre. Comme le plaisir que je prenais à en faire était bien plus fort que celui que m’apportait mes études, j’ai choisi de devenir comédienne. Maintenant quand j’y repense, je trouve que c’était sacrément inconscient et culotté !

- Pouvez-vous me donner des points de repère temporel de votre formation ?
Ecole de formation de l’acteur “Akrakas Studio” en 1987/88 => Atelier International de Théâtre Blanche Salant en 1989/90 => Ecole “Le Sapajou” en 1992 => Atelier A avec Julie Vilmont & Philippe Naud en 1992/93 => Stage d’interprétation avec Philippe Minyana (1992) => Formation marionnettiste au sein de la compagnie Théâtre à Sornettes de 1991 à 1993 => Stage sur Shakespeare & Maeterlinck par Marc François en 1993 => Stage de jeu en Anglais avec John Berry, Bob Swaim, Andrzej Zulawski en 1994 => Travail de voix et respiration avec Jean-Pierre Romond depuis 1991...

- Quels sont vos premiers pas au théâtre, et quels sont les rôles qui ont retenu votre attention ? Parlez-moi aussi du côté de la télévision et du cinéma !
Au début, j’ai participé à la création de jeunes compagnies au sein desquelles j’ai joué des textes d’Albert Camus, Jean Gabriel Nordmann, Gabriel Arout, Denise Bonal, etc... En parallèle, j’ai joué dans de nombreux courts-métrages et dans des sketches pour Canal +. J’ai fait partie des jeunes talents de l’Adami en 1996, sélectionnée par Xavier Durringer. A la télévision, j’ai tourné dans « La traversée du phare » (1999) de Thierry Redler, « Le grand Patron » (2000) et « Justice de femme » (2002) de Claude Michel Rome. Et au cinéma, récemment dans le long-métrage d’Isabelle Doval « Rire et châtiment » (2003) aux côtés de José Garcia dans le rôle de Catherine. J’ai beaucoup aimé l’humanité du personnage, c’est mon premier rôle au cinéma. Je remercie Isabelle Doval de m’avoir fait confiance et d’avoir été très ouverte à ma proposition pour le rôle. Le fait de jouer dans de jeunes compagnies m’a permis d’avoir de beaux rôles à défendre. Effectivement, dans des structures plus importantes, j’aurais sûrement eu des rôles plus petits.

- Quel est votre point de vue sur la nouvelle version de la pièce « Les feux de la gloire » !
Je crois que vous avez crée la compagnie Les Séraphins, d’ailleurs !
J’ai crée "La compagnie des Séraphins" pour monter mon spectacle « Petits bonheurs parmi les moins tristes » que je souhaite mettre en scène et pour lequel je suis toujours en recherche de financements. Entre temps, nous avons monté le spectacle de Marc Saez [cf interview dans SFMAG n°43/Avril 2004, ndlr] que nous allons reprendre en novembre 2004 avec une nouvelle distribution. C’est une comédie fantastique gore !!! La nouvelle version sera plus... Mais je ne vous en dis pas plus, vous viendrez nous voir...

- Donnez-moi votre avis sur le court métrage d’horreur « Un soir de pluie » (1998) de Christophe Gaillard et « Une histoire d’amour » (1990) de Marc Saez !
« Un soir de pluie » (1998) a été pour moi le tournage le plus éprouvant émotionnellement parce que ce n’est pas seulement un film de genre, c’est aussi très psychologique. Le metteur en scène voulait que le spectateur assiste à toutes les phases psychologiques de l’agonie d’une femme traquée par un tueur (de l’horreur à l’acceptation de la mort). Il y avait donc des choses très fortes à jouer. C’était en même temps très flippant et très stimulant. Le film a fait de nombreux festivals et a été très remarqué au Festival de Gérardmer. Un très bon article est paru dans le magazine Starfix. En ce qui concerne « Une histoire d’amour » (1990), c’était juste un premier exercice de réalisation de Marc Saez, plutôt réussi compte tenu des moyens et des conditions de tournage mais un nouveau court-métrage « Suivez la flèche » de Marc Saez est en préparation depuis mars 2004. Je pense que sa réalisation va prendre toute son ampleur.

- Parmi vos nombreux cours et stages, que conseillez-vous aux comédiens débutants ?
Je ne peux pas vraiment en donner. Je crois que chaque parcours est différent et correspond à ce que l’on est. Il n’y a pas de parcours de la réussite. Ce qui est essentiel, je crois, c’est d’avoir du courage, de l’opiniâtreté et pas mal de culot car ce métier est devenu très compliqué. C’est un métier de rencontres et celles-ci sont devenues extrêmement difficiles. C’est pourquoi je pense que le Conservatoire d’art dramatique de Paris est un bon tremplin. On y travaille avec des metteurs en scène de renommée et on sort avec une forte crédibilité auprès des professionnels. Mais si, comme moi, on n’a pas eu la possibilité de le faire, je pense qu’une bonne formation classique et des stages avec des metteurs en scène très différents peuvent être autant bénéfiques. Quoi qu’il en soit, il faut avoir de la patience, c’est un métier de longue haleine...

- Par quelle fatalité, vous avez prêté votre voix pour la première fois à une actrice ?
Et ce qui vous a donné le sentiment que vous pouvez continuer dans le doublage ?
Marc Saez m’a présentée à des directeurs de plateau et j’ai débuté grâce à Patrick Poivey [voix de Bruce Willis, ndlr]. Je lui en suis très reconnaissante. Le doublage est un très bon exercice pour un comédien et c’est très ludique, on a l’occasion de jouer des personnages quelquefois très éloignés de nous, ce qui élargit notre palette de jeu. C’est ce qui m’a donné envie de continuer...

- Quels sont les rencontres d’actrices à l’écran ? Je pense à Noami Watts dans « The Hunt for the Unicorn Killer » (1999) qui n’a pas encore de voix habituelle d’un film à l’autre !
Effectivement, j’ai doublé Naomi Watts dans « The Hunt for the Unicorn Killer » (1999), un très bon film tiré d’un fait réel. J’ai vraiment regretté de ne pas l’avoir suivi sur « Mulholand Drive » (2001) et « 21 grammes » (2004) où elle a fait un travail formidable. Comme elle n’a pas encore de voix française “stable”, on m’appellera peut-être pour un essai... J’ai aussi doublé Leelee Sobieski dans « College Attitude » (1999) et Denise Richards dans « Toutes les mêmes » (2002). J’ai pris beaucoup de plaisir à doubler toutes ces excellentes comédiennes.

- Que pensez-vous du formidable travail V.F. du dessin animé « Le laboratoire de Dexter » où vous interprétez la Maman ?
J’adore. C’est complètement déjanté. C’est très agréable de doubler ce type de dessin animé, c’est très libérateur, on peut s’exprimer pleinement et en faire des ‘tonnes’.

- Evidemment, à travers la série « Dead Like Me » (2004), avec toutes les réflexions en voix-off pour votre doublage de la protagoniste principale, vous avez sûrement un regard différent sur le sujet central de la première saison ? On peut dire que vous apportez une âme vocale assez à Ellen Muth !
Merci du compliment ! Cette série est très jubilatoire. C’est un univers d’une grande richesse. Il y a de l’humour noir, du burlesque, de l’émotion, des questions philosophiques qui y sont posées. Et tout ça en finesse. C’est à la fois drôle et intelligent. Ce qui est très rare dans le paysage audiovisuel actuel.

- Que pensez-vous de l’actrice Ellen Muth ? D’ailleurs, vous allez être amené à la suivre dans les quinze prochains épisodes de la seconde saison !
Ellen Muth est une actrice très particulière. Elle est très jeune (23 ans) et en même temps, elle a une grande maturité dans la voix. Je suis plus âgée qu’elle, mais j’ai une voix plus jeune que mon âge, donc ça fait la “blague”... Son personnage est assez particulier puisque au début quand elle n’est pas encore morte, elle est très revêche, fermée, totalement désabusée et après sa mort, elle va s’épanouir de plus en plus, s’ouvrir de plus en plus à la “vie”. C’est très paradoxal. C’est comme si la mort la mettait à distance et que grâce à cette distance vis à vis de la vie, elle est davantage capable de l’apprécier. Malheureusement, c’est trop tard... C’est ce qui donne beaucoup d’émotion dans la série. Et quand on double cette série, on ne voit plus les choses de la même manière. J’ai beaucoup de chance de doubler ce personnage et j’ai très hâte que les nouveaux épisodes arrivent. Mais ça ne sera pas avant longtemps car je crois que la diffusion de la deuxième saison aux USA ne se fera qu’en juillet 2004, donc le temps que ça arrive en France...

- Un dernier mot pour clôturer l’interview ?
Je crois que j’en ai déjà trop dit. Merci beaucoup pour votre intérêt.

Site officiel : www.veroniquepicciotto.fr.fm
Site de la pièce de théâtre :
http://www.lesfeuxdelagloire.fr.fm

VOXOGRAPHIE SELECTIVE :

LAKE BELL
Miss Match [série] (2003) .... Victoria

A.J. COOK
Tru Calling - Compte à rebours [série] (2004) .... Lindsay Walker

ADRIENNE FRANTZ
Amour gloire et beauté [série] (1997) .... Ambrosia Moore
Sunset Beach [série] (1997) .... Tiffany Thorne

INGRID KAVELAARS
Jeremiah [série] (2002) .... Erin

MICHAEL MICHELE
New-York Undercover [série] (1995) .... Sandra Gill

SARAH O’HEARE
Folles de lui (2001) .... Candi

VERONIQUE PICCIOTTO
Les pingouins à la rescousse [anime] (2002) .... Abba & Bébé léopard

SUSAN MAY PRATT
Danse ta vie (2000) .... Maureen Cummings

DENISE RICHARDS
Toutes les mêmes (2002) .... Chloe

JOCELYN SEAGRAVE
Pacific Palissades [série] (1997) .... Jessica Mitchell

LEELEE SOBIESKI
College Attitude (1999) .... Aldys Martin

KATE SOUCIS
Le laboratoire de Dexter [série animée] (1997) .... Maman de Dexter

JOY TANNER
Cold Squad [série] (1999) .... Jill Stone

NAOMI WATTS
L’amour six pieds sous terre (2004) .... Meredith
The Hunt for the Unicorn Killer [TV] (1999) .... Holly Maddux

NICKY WENDT
Crash Zone [série] (1998) .... Alexandra Davis

EMILY WOOF
Mariage à l’anglaise (1999) .... Alice

FICHE ARTISTIQUE “DEAD LIKE ME”
Société : Mediadub
Direction : Dominique Bailly
Adaptation : Christine Bonnet

VERONIQUE PICCIOTTO : Ellen Muth .... (George)
DANIEL BERETTA : Mandy Patinkin .... (Reuben)
VANINA PRADIER : Rebecca Gayheart .... (Betty)
VINCENT ROPION : Callum Blue .... (Mason)
LAETITIA GODES : Laura Harris .... (Daisy)
SOPHIE RIFFONT : Jasmine Guy .... (Roxy)
ERIC LEGRAND : Greg Kean .... (Clancy Lass)
CHANTAL BAROIN : Britt McKillip .... (Reggie Lass)
VERONIQUE RIVIERE : Cynthia Stevenson .... (Joy Lass)

Remerciements : Marc Saez et Gaëlle (Mediadub)


Retour au sommaire