SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Captain America - v5 #1 (VO)

"Captain America - v5 #1 (VO)" de Brubaker - Epting

Novembre 2004 - 8,5/10

C’est un parfum de nostalgie qui s’évade des pages de ce premier numéro - la série repartant de nouveau au numéro, cela pour la cinquième fois. Une senteur caractéristique des anciens épisodes du Vengeur Masqué, de ce héros à l’étendard américain, tant dessins et histoire s’associent pour nous conter une aventure qui jongle avec l’ancien et le moderne. Crâne Rouge, le Cube Cosmique, Cap en moto, les cauchemars de la dernière guerre, Sharon Carter, etc. Et du moderne avec un nouvel ennemi, qui s’attaque au plus terrible adversaire de notre héros pour ne l’atteindre que davantage.

Les dessins de Steve Epting sont surprenants, avec des arrière-plans extrêmement soignés, très détaillés, qui nous ramènent des années en arrière par le choix des lieux et des situations. Il y a effectivement un petit côté vieillot dans tout ce qui environne Cap, et c’est ce qui rend le récit aussi riche. Cap n’a jamais été moderne, et ce serait sans doute une erreur de lui coller quelque chose "d’avancée" entre les pattes. Son arme est un simple bouclier, sa méthode "l’attaque est la meilleure défense" et, perdu dans une civilisation dont il ne fait pas vraiment parti, il n’est qu’un drapeau flottant au vent, toujours prêt à se lever pour relever le défi.

En un seul épisode, on ressent la détresse de Cap après ce qui est survenu dans la série Avengers - la mort de ses alliés, lire Avengers Dissassembled -, on fait connaissance avec deux vilains et on renoue surtout avec cette ambiance des séries à l’époque publiées par Artima : Cap en ville, combattant des associations de malfaiteurs, Crâne Rouge, toujours en contact avec Fury, aimant Sharon Carter, tout en essayant également d’avoir une vie privée. Un début prometteur.

Grégory Covin



Retour au sommaire