SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Cinéma bis et culte -  Tromeo et Juliet

"Tromeo et Juliet" de Lloyd Kaufman


 


Titre : Tromeo & Juliet
Réal : Lloyd Kaufman
Avec : Jane Jensen -
Will Keenan -
Valentine Miele -
Debbie Rochon -
Lemmy Killminster
Durée : 105 minutes
Origine : USA
Année : 1996
Genre : Parodie
Editeur : Sony
Suite : Aucune

3/6

Résumé :

Manhattan, fin du vingtième siècle.
Troméo déteste la famille Capulet qui a traîtreusement racheté la compagnie de films pornographiques de son père. Il aime donc aller semer la pagaille dans les réceptions huppées des Capulet.
Un jour, Troméo tombe amoureux d’une jeune fille végétarienne promise à un imbécile dirigeant une entreprise de boucherie industrielle. Sans le savoir, Troméo a jeté son dévolu sur Juliet Capulet.

Critiques :

La Troma se lance joyeusement sur les traces du gros succès de Leonardo DiCaprio avec cette version déconnante du classique de Shakespeare.
La firme mise donc sur les éléments ayant fait, selon elle, le succès du tragédien, à savoir les lesbiennes en chaleur, les meurtres gore et les nymphettes percées de toute part.
Lloyd Kaufman reprend l’intrigue originale, transposée dans les milieux glauques de Manhattan et propose un Troméo punk vouant une haine farouche à la famille Capulet, laquelle a volé à son père sa fructueuse compagnie de films pornos. Mais le glandeur tombe amoureux de la fille des Capulet, Juliet, une végétarienne promise à un riche businessman.
Le scénario suit étonnamment la pièce, dans ses grandes lignes du moins, et propose une galerie de personnages particulièrement frappés et amusant. Dont un curé pédophile du meilleur effet.
Certaines séquences valent leur pesant de cacahouètes, comme lorsque les deux clans rivaux s’insultent en rime avec un langage alternant à la fois le vulgaire et la châtié. D’autres passages, par contre, s’avèrent un brin ennuyeux.
Un peu de gore, du sexe souvent saphique, du hard-rock et un humour décapant sont au programme même si le film se veut ambitieux. Présenté par Lemmy, le chanteur de Motorhead, il reprend certaines tirades classiques et les dialogues sont parfois en vers !
Amusant mais finalement en deçà des attentes et un peu décevant, Troméo & Juliet est finalement respectueux du matériel de base et glorifie au final l’amour, la différence et le romantisme. Etonnant et à peine provoquant, en fait, sauf pour les coincés. Le scénario est signé James Gunn avant qu’il ne quitte la firme pour goûter aux joies du blockbuster.

SI VOUS AVEZ AIME CE FILM, ESSAYEZ EGALEMENT :

 ! Toxic Avenger
 ! Society
 ! Basket Case

Pizzoferrato Fred (2005)



Retour au sommaire des films bis et culte